Législatives: le vote blanc fait un carton en Normandie

Record historique pour ces élections: le vote blanc et nul multiplié par quatre entre les deux tours en France, le phénomène est probant en Normandie avec un pic à presque 20 % sur la circonscription de Cherbourg (Manche). 

Par Stéphanie Potay

Dans la région, la circonscription de Cherbourg où Sonia Krima s'est imposé dimanche soir détient un record. Celui du vote blanc dans la région. 18,41 % de blancs et nuls (4211 blancs et 1578 blancs sur 31 453 votants). L'abstention s'élève à 64,54 %: deux paramètres qui minorent le résultat final ...

Dans cette circonscription, deux candidats qui se revendiquaient de la majorité présidentielle s'affrontaient ce qui réduisait le choix sur le fond entre les candidats. Mais tout de même, plus de 5000 électeurs ont pris la peine de venir déposer un bulletin blanc ou nul alors que le soleil tapait très fort...



Ce phénomène de vote blanc, on le retrouve partout en France. Ce dimanche, le vote blanc et nul a été historiquement fort, il a été multiplié par quatre entre les deux tours. 
 
Il y a dans ce phénomène un signe évident de contestation politique. Invisible. D'ailleurs, ce vote et sa reconnaissance s'est heurté dans l'histoire au pouvoir qui l'a toujours empêcher d'être un outil politique. 


La Normandie a voté blanc 

En France, les votes blancs et nuls ont littéralement explosés au second tour, représentant 9,87 % de votes. Soit près de 2 millions de personnes. En Normandie, le phénomène est bien supérieur.  C'est le cas dans 15 des 28 circonscriptions de la région  ( Caen 1, Caen 3, Caen 5, Caen 6, Manche 3, Manche 4, Eure 2, Eure 4 et Eure 5, Seine-Maritime 1, 2, 4, 9,7, 10).  




Vote blanc: invisible tu es, invisible tu resteras


Après la Révolution française, les règles électorales se mettent en place mais le vote blanc n’apparaît pas dans les textes que ce soit pour l’autoriser ou l’exclure.

En 1848, le suffrage universel (masculin) fait suite au suffrage censitaire. Le bulletin blanc est alors écarté, il n'est plus comptabilisé.  En 1852, Napoléon III l'exclut totalement des résultats électoraux.

Quand le Second Empire prend fin (1870), le système républicain se retrouve face à la question du vote blanc. En 1880, une proposition de loi demande sa reconnaissance, une quinzaine d'autres suivront, en vain. 

2014, le vote blanc est " décompté"


C'était une promesse de François Hollande. Que les bulletins blancs soient décomptés au même titre que les autres votes mais ils ne sont pas intégrés aux résultats des suffrages exprimés. En toile de fond, l'enjeu d'une reconnaissance pose la question de la légitimité de la personne élue et aussi la force du rejet politique exprimé par des citoyens qui prennent la peine de déposer un bulletin blanc dans l'urne.

Au premier tour de la Présidentielle, s’il avait été comptabilisé, le vote blanc aurait modifié les scores. Et au second tour pourrait permettre à un candidat d’être élu avec moins de 50% des suffrages exprimés.  


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

VIDEO : Thomas Pesquet invité exceptionnel du JT 19/20 de France 3 Normandie

Près de chez vous

Les + Lus