“Nu du ciel” : Jonathan Pasqué, un photographe normand, propulse l'art du nu dans l'ère des drones

© Jonathan Pasqué
© Jonathan Pasqué

Il a concilié ses deux passions : la photo et le drone. Jonathan Pasqué vient de publier une série de clichés de nus originaux, réalisés à l'aide d'un drone.
Pourquoi le nu, comment a-t-il procédé ? Il nous a expliqué sa démarche...

Par Léa Barbé / L.A

Un large sourire sur le visage, Jonathan Pasqué nous rejoint pour l’interview, à peine sorti du studio de l’émission 9h50 le matin en Normandie.
"Je pensais que c’était une répétition, au début, quand on parlait des Miss France…  Et là je vois les grands yeux de Laurent et Malika et je me dis Ah non… ". Il en rit encore.

Jonathan est venu parler de ses photos dans l’émission. La photographie, c’est sa passion et en ce moment, il fait le buzz sur le web avec une très jolie série de photos insolites nommée "nu du ciel".

"Nu du ciel" : Jonathan Pasqué, un photographe normand, propulse l'art du nu dans l'ère des drones


Du nu, vu du ciel, cela vous rappelle quelque chose ? Il s'agit sans doute des clichés du  photographe néo-zélandais John Crawford réalisés entre 1984 et 1987. Cette série "Aerial Nudes"  était réalisée du cockpit d'un avion. Elle présentait un seul modèle, l'épouse de John Crawford et une seule pose, déclinée dans de multiples endroits insolites. 

La première série de nus réalisée à l'aide d'un drone

Pour sa série, Jonathan n'a pas eu à monter dans un avion. Il a utilisé son propre drone. Il est d'ailleurs le tout premier à avoir eu cette idée pour prendre de tels clichés. Côté modèle, il n'a pas eu à chercher trop longtemps. Il a pu compter sur des amis de longue date. "Depuis que je suis tout petit, je passe mes vacances dans un camping naturiste (CHM) à Montalivet dans le Médoc. La plupart des photos ont été prises là-bas" explique-t-il, "mes modèles sont principalement des amis et de la famille, des gens que je connais bien".

A travers ses photos, il délivre un message sur "le respect de soile respect des autres et le respect de la nature" qui sont également les valeurs du naturisme. "La nudité représentée dans cette série de photos est comme un écho à la fragilité de notre environnement. Car, si la Terre a encore des airs de jardin d’Eden, il est temps pour nous de changer nos modes de vie et de consommation si l’on veut sauvegarder ce véritable paradis. Le nu ne laisse personne indifférent. C'est aussi pour cela que j'ai fait ce choix,  pour renforcer la portée du message" ajoute-t-il. Soit on adore, soit on déteste...

La passion de la photo

"J’adore le travail du photographe de voyage français Eric Lafforgue. J’aime beaucoup également le travail du jeune photographe américain Joey Lawrence".
Jonathan n’est pas photographe professionnel, il est éditeur web pour France 3 Normandie à Rouen. Pour cette série, il a utilisé un appareil hybride Sony Alpha 5100, plus compact et plus léger il était idéal pour le placer sur un drone.

Après le numérique, Jonathan aimerait maintenant s’initier à l’argentique. Il vient de faire l'acquisition d' un appareil photo moyen format (Mamiya RZ67 ProII) qu'il entend bien utiliser dans un avenir proche. Mais avant ça il souhaite compléter ses nus vus du ciel avec une photo prise au dessus d'un lac gelé entre autre...

Le jeune photographe Normand souhaite également compléter sa série de portraits de vétérans, lors du 74ème anniversaire du Débarquement en Normandie. Il espère publier un livre pour le 75ème anniverssaire rendant hommage aux 100 vétérans qu'il aura pu immortaliser.
Jonathan Pasqué
Jonathan Pasqué


Bientôt dans votre salon ?

Côté media, Jonathan a récemment eu la bonne surprise de voir un article le concernant côtoyer celui du célèbre Yann Arthus Bertrand dans le 50e numéro de "Naturisme Magazine".

Sa série de nus a attiré l'oeil de professionnels de l'édition photo : Jonathan a été contacté par les galeries YellowKorner. Il se pourrait bien qu'un jour, l'un de ces clichés trône dans votre salon...

Le normand n'est pas peu fier de cet honneur, seuls 350 photographes à travers le monde figurent dans ce catalogue d'environ 2500 photos d'art. Les tirages sont tirés en édition limitée : 500 exemplaires pour les petits formats et 100 pour les grands.

© Jonathan Pasqué
© Jonathan Pasqué


A lire aussi

Sur le même sujet

Mobilisation au collège Mendès-France à Val-de-Rueil

Près de chez vous

Les + Lus