Flers: une femme grièvement brûlée lors de son accouchement

Une femme de 38 ans a été brûlée lors d’une césarienne pratiquée en urgence au centre hospitalier Jacques-Monod de Flers. L’accident est connu mais rarissime. Une enquête a été ouverte.

Par Nicolas Corbard

Le vendredi 6 octobre au soir, une femme de 38 ans, originaire de l’Orne a été accueillie à l’hôpital Jacques-Monod de Flers pour son accouchement.

Il a été décidé d’effectuer une césarienne en urgence mais lors de l’intervention chirurgicale une partie du corps de la patiente a pris feu. Le bas de son dos a été grièvement brûlé.

Transportée au CHU de Nantes au service des grands brulés

Dans un communiqué, le centre hospitalier de Flers indique que cet « évènement indésirable grave a nécessité le transfert en urgence de la mère au CHU de Nantes », au service des grands brûlés où elle a été héliportée.

La patiente a été brûlée sur 15% du corps au 3e degré, mais ses jours ne sont pas en danger et le bébé est en bonne santé. Le parquet d’Argentan a été avisé de l’incident samedi par la direction de l’hôpital.

Le procureur de la république, Hugues de Phily, a aussitôt diligenté une enquête : « C’est un évènement inhabituel avec des conséquences hors de proportions, c’est pourquoi j’ai chargé rapidement les policiers de Flers de faire la lumière sur cette affaire. Ils ont déjà entendu un certain nombre de témoins. »

Un accident rare dont on dénombre tout de même une vingtaine de cas par an

Selon le procureur, la brûlure pourrait être liée à l’utilisation d’un bistouri électrique mais pour l’heure rien n’est encore établi. Le directeur par intérim de l’hôpital David Teuma ajoute qu’il n’y a jamais eu d’accident de ce type à sa connaissance au centre hospitalier. Pour autant, on dénombre une vingtaine de cas similaires par an en France.

Une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place pour le personnel de l’hôpital.

Sur le même sujet

Les mannequins dieppois

Près de chez vous

Les + Lus