Luc Besson : l'ami de Bambi dans l'Orne mais ses cerfs dérangent

Luc Besson, originaire de l'Orne aime séjourner entre Los Angeles et sa propriété près de Gacé. Et pas question pour lui de chasser les cerfs qui ont trouvé refuge dans ses 160 hectares de bois. / © Jessica Forde/EuropaCorp/TF1 Films production/Grive productions
Luc Besson, originaire de l'Orne aime séjourner entre Los Angeles et sa propriété près de Gacé. Et pas question pour lui de chasser les cerfs qui ont trouvé refuge dans ses 160 hectares de bois. / © Jessica Forde/EuropaCorp/TF1 Films production/Grive productions

Depuis 2015 la colère monte doucement mais sûrement dans le voisinage de la star, à la Trinité-des-Laitiers. La semaine dernière, la nouvelle préfète de l'Orne s'est attelée au dossier alors que la précédente s'était montrée très active sur le dossier. Certains voisins excédés menacent d'agir !

Par Alexandra Huctin

Y a t-il trop de cerfs chez Luc Besson ? Le réalisateur de "Valérian" qui est déjà accablé par les soucis financiers après le flop de ce long métrage aux Etats-Unis et en Chine, risque fort de ne pas trop apprécier la question, alors qu'elle revient sur le tapis pour la énième fois depuis 2015.

Oui, il ne veut pas qu'une " journée de chasse" pour la régulation, sorte de battue, soit organisée sur ses terres. Mais en face, depuis 2015 les voisins dénoncent des dégâts considérables dans leurs cultures et parfois même, des accident de la route à répétition.

Contrairement à beaucoup de propriétés en Sologne, celle de Luc Besson dans l'Orne n'est pas grillagée. Et sur ce sujet là, la star ne veut pas, non plus, céder. 

Ces derniers jours, le dossier est revenu sur le bureau de la toute nouvelle préfète. On se souvient qu'Isabelle David, l'ex préfète de l'Orne, avait été très active en janvier 2016, sur ce dossier. Et elle s'était montrée plutôt du côté des chasseurs : "estimant qu'il y avait trop de cervidés chez Luc Besson."
Dans un  article publié dans le journal Le Point, ce 12 septembre 2017, on apprend que le dossier est une nouvelle fois débattu entre la préfecture et les chasseurs. 

Dans cette réunion était présent le président du Conseil Départemental de l'Orne, Christophe de Ballore, qui est aussi le président de la fédération des chasseurs de l'Orne. 


"Entre le cinéaste et les paysans, on n'est pas loin de la guerre des deux mondes : un agriculteur affirme que deux de ses dix hectares de maïs fourrage ont été détruits. De 76 000 euros en 2016, les dégâts dans les cultures, pris en charge par la fédération départementale des chasseurs, devraient dépasser les 100 000 euros cette année." Le Point, 12 Septembre 2017.

"Non les cerfs ne prolifèrent pas chez Luc Besson", la polémique continue à la Trinité-des-Laitiers dans l'Orne - France 3 Normandie

A l'heure ou la France entière s'apprête à s'émerveiller devant le dernier film de Jacques Perrin "Saisons", revenons sur la cohabitation hommes-cervidés qui depuis des années alimentent tous les fantasmes, notamment dans l'Orne et particulièrement dans ce secteur : la Trinité-des-Laitiers. "Non, les cerfs ne prolifèrent pas chez Luc Besson."



"Parmi les solutions envisagées, clôturer le domaine du cinéaste, imposer des battues avec le droit de tuer. D'ores et déjà, la préfète de l'Orne a avancé l'ouverture de la chasse aux sangliers du 24 au 3 septembre", explique Le Point. 


Comme France3 Normandie l'a déjà évoqué (lire plus haut) , il y a aussi des riverains dans le camp de Luc Besson. 
L'affaire n'est pas finie. 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Portrait de Louis Eudier

Près de chez vous

Les + Lus