Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Perche-en-Nocé (61) : la pharmacie doit trouver un repreneur avant le 31 décembre

La pharmacie de Perche-en-Nocé (61) vient de fermer. La course au repreneur est lancée pour la commune qui ne se résout pas à devenir un désert médical. Si personne ne rouvre avant le 31 décembre, la licence de la pharmacie sera gelée pendant 12 ans...

Par L.A. /N.Corbard

Une pharmacie ferme tous les deux jours en France

En France une pharmacie ferme tous les deux jours et les zones rurales sont les plus concernées. Il devient très difficile de trouver un pharmacien pour reprendre les officines. Seulement 30% des jeunes diplômés souhaitent ouvrir leur officine. Comme les médecins ils ne veulent pas travailler seuls. Les jeunes pharmaciens ne souhaitent pas subir des journées à rallonge ni avoir à travailler tous les week ends.

En France, la Normandie et le Grand Est sont les moins bien dotés en pharmacie. En 30 ans, le département de l'Orne a d'ailleurs perdu une vingtaine d'officines. En cause, d'après les professionnels : la baisse des prix des médicaments remboursés qui rogne sur les marges des pharmaciens, mais aussi la désertification médicale. Pas de médecin, pas de pharmacie...
Reportage N.Corbard, D.Migneau 
Intervenants :  Elisabeth Massot Pharmacienne à la retraite / Jacques Massot Pharmacien à la retraite / Philippe Planchenault
Maire délégué de Perche-en-Nocé / Claude Baroukh Président du syndicat des pharmaciens de l'Orne


Une "cellule de crise" à Perche-en-Nocé

Pour éviter le désert médical et pharmaceutique, la commune de Perche en Nocé a constitué une cellule de crise pour trouver un repreneur pour leur unique pharmacie. Une annonce a même été déposée sur Facebook et sur Le Bon coin.


Jacques Massot et sa femme Elisabeth ont tenu la pharmacie de Perche en Nocé pendant 25 ans. Mais à l'heure du départ en retraite, il n'y a pas de repreneur à l'horizon. Depuis la fermeture, le temps ne joue pas en leur faveur : car selon la loi, la licence de la pharmacie expire dans moins d'un an.

Aujourd'hui, deux médecins exercent dans le village mais comme ils sont âgés de 66 et 68 ans, ils sont proches de la retraite
La commune met tout en œuvre pour dynamiser son territoire et voudrait créer un cabinet satellite d'un pôle de santé, ou encore louer ces nouveaux locaux au futur pharmacien à un prix très modéré.




VIDEO : présentation du Tour de France à la voile 2017

Près de chez vous

Les + Lus