“Passer du statut de victime à celui de décideur” le combat pour les femmes de Nicole Ameline

Nicole Ameline, la présidente de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) qui siège à  l’ONU à New York parle, dans le 12/13, sans tabou du sort des femmes et de la violence dont elles sont trop souvent victimes. 

Par France 3 Normandie

La députée, Les Républicains du Calvados, ancienne ministre de l'égalité et de la parité, est une combattante de longue date du droit des femmes. Elle était l'invitée de Franck Besnier dans le 12/13, le jour de la journée mondiale du droit des femmes. Elle le dit "l'égalité c'est le combat de ma vie".

Le numérique, c'est masculin. Aujourd'hui, c'est révélateur






La plus forte proportion de femmes se retrouvent dans notre pays dans les emplois non qualifiés du textiles représentent 82% des emplois du secteur. 82 % des secrétaires en France sont des femmes.

Dans les camps de réfugiés, les femmes sont toujours les premières victimes

Quand on parle de la politique. Où sont les femmes ? Elles doivent être présentes. 









La femme politique est plus souvent vue comme «hystérique» ou «fragile» que son équivalent masculin. La chercheuse Juliette Rennes détaille ce phénomène : "Si le corps et les rôles familiaux des hommes de pouvoir tendent à être neutralisés au profit de la mise en scène de leur rôle statutaire, les femmes politiques sont en revanche très fréquemment catégorisées à partir de leur apparence physique (taille, corpulence, couleur de cheveux, vêtements, etc.) et de leur statut d’épouse et de mère."


Les femmes doivent passer du statut de victime au statut de décideur





A lire aussi

Sur le même sujet

VIDEO : un employé de la ville du Havre condamné pour détérioration de biens publics.

Près de chez vous

Les + Lus