Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Plus de 20% des établissement normands, entreprises et collectivités, envisagent de recruter en 2017

Selon une enquête de Pôle emploi, il y aurait 71 000 intentions d'embauche en Normandie cette année
Selon une enquête de Pôle emploi, il y aurait 71 000 intentions d'embauche en Normandie cette année

Selon la dernière enquête de Pôle emploi, les besoins en main d'oeuvre sont importants en Normandie, notamment en Seine-Maritime et dans le Calvados. L'étude estime à 71 000 le nombre d'intentions d'embauche en 2017 dans la région.

Par CM, ADV et AFP

La 16ème enquête annuelle de Pole Emploi sur les besoins en main d'oeuvre a récemment été publiée. Elle mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année 2017, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Elle inclue également les postes à temps partiel et le personnel saisonnier. En Normandie, 78 000 établissements ont été interrogés dont plus de 21 000 ont répondu.

Au niveau national, Pôle emploi a annoncé ce jeudi que les perspectives d'embauche des entreprises ont progressé de 8,2% en 2017, soit près de 150.000 projets de recrutements de plus qu'en 2016, une hausse inédite depuis 2002. De son côté, l'Acoss (la caisse nationale du réseau des URSSAF) a révélé, également ce jeudi, que les déclarations d'embauches pour des contrats de plus d'un mois, hors intérim, se sont établies à 1,94 million au premier trimestre, un niveau jamais atteint depuis la création de cette statistique, en 2000.


Deux tiers des embauches en Seine-Maritime et dans le Calvados

La Normandie ne fait pas exception dans cette embellie du marché de l'emploi. Selon l'enquête de Pôle Emploi, près de 21% des établissement normands (entreprises et collectivités, comme les Départements) envisagent de recruter cette année: près de 74 100 intentions d'embauches pour 2017. La Seine-Maritime et le Calvados concentrent près de deux tiers de cesintentions d'embauche (suivis de la Manche, l'Eure et l'Orne).

Les explications d'Angèle DeVecchi

Plus de 20% des établissement normands envisagent de recruter en 2017

Outre la répartition géographique de ces intentions d'embauche, l'enquête de Pôle emploi détaille également les secteurs dont les besoins de recrutement sont les plus importants. En première position, les services avec 47 700 embauches à prévoir, 20 % de plus que l'an dernier. Viennent ensuite le commerce, l'agriculture et l'agro-alimentaire, puis le l'industrie manufacturière et le bâtiment. Ce dernier secteur, qui aura besoin cette année de près de 4240 personnes (deux fois plus qu'en 2016) connait d'ailleurs des difficultés à recruter. Tout comme le transport.


Le transport peine à recruter


Ainsi, à Démouville, l'entreprise Normandie logistique a décidé d'organiser ce samedi 22 avril un job dating. Elle emploie aujourd'hui 460 salariés, son chiffre d'affaire s'élève à 54 millions d'euros et le carnet de commande ne désemplit pas . A priori, tout va pour le mieux. Sauf que la société calvadosienne peine à recruter. Elle a même essayé de publier ses offres d'emploi sur le Bon coin ou Facebook. "C'est pareil en intérim, quand on demande des intérimaires dans des sociétés partenaires avec lesquelles on travaille, on n'a pas nécessairement de conducteur puisque tous sont pris dans les diverses entreprises du transport", constate Didier Teyssandier, directeur de Normandie Logistique. L'entreprise recherche actuellement une vingtaine de conducteurs poids-lourds mais aussi trois mécaniciens et deux agents d'exploitation. 


Reportage de Florent Turpin et Gwenaëlle Louis
Intervenants:
- Didier Teyssandier, directeur Normandie Logistique à Démouville
- Arnaud Dupont, conducteur poids lourd

Le secteur du transport peine à recruter

 

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Biographie politique Edouard Philippe

Près de chez vous

Les + Lus