Fécamp : une descente à 6 000 pour fêter la moto

Silence de moto sur les hauteurs de Fécamp, avant la traditionnelle descente aux flambeaux. / © Simon Auffret
Silence de moto sur les hauteurs de Fécamp, avant la traditionnelle descente aux flambeaux. / © Simon Auffret

La 45ème édition de la descente aux flambeaux de Fécamp a eu lieu le 13 juillet 2017. 6 000 motards se sont rassemblées, pour une descente de plus d'une heure devant près de et 20 000 personnes.

Par Simon Auffret

Pendant l'attente, ça discute sec. Moto, matos, les rassemblements à venir, ceux qui ont disparu. Près du cap Fagnet, sur les hauteurs de Fécamp, 6 000 motos attendent, alignées sur les côtés d'une D79 presque blasée de les voir passer chaque été depuis 1972.

VIDEO : le reportage sur les préparatifs de la descente 2017 diffusé dans le JT 19/20 du 13 juillet de France 3 Normandie



C'est la traditionnelle descente des flambeaux, créée comme symbole de liberté pour le 14 juillet, désormais bien ancrée comme point de rassemblement de nombreux motards normands.

Chez George et Damien, pour la première, on fait ça en famille. Et sur trois générations, s'il vous plait : grand-père, fils, et petits-fils déjà à califourchon sur un engin d'une dizaine de fois leur taille. "Je ne sais pas encore la conduire..." explique l'un d'entre eux. Les oreilles de ses voisins savent, elles, qu'il est bien capable de la démarrer.

© Simon Auffret
© Simon Auffret


Pour l'instant, c'est le silence. Surprenante scène de calme avant la tempête. Une file interminable de motards bien décidés à en découdre avec les décibels mais attendant leur heure, patiemment, sous le très agréable soleil couchant de Fécamp.

Pour l'organisation et son président, Eric Follain, "tout va bien". Tout va toujours bien : très peu d'incidents ou d'accidents, encore moins de blessés. Seule la trésorie inquiète la Fécamp Moto Team, qui a fait appel aux dons cette année, pour aider. En 2015, une allonge prévue du budget avait presque fait capoter l'événement, qui s'était finalement maintenu. 7 500 motards avaient répondu présent.

© Simon Auffret
© Simon Auffret


22 h 30, quelques moteurs chauffent. À 22 h 45, on peut les entendre à 500 mètres de distance. Peu après 23 h, la parade lumineuse commence, descendant jusqu'au remblais de la plage de Fécamp. Sur la route, c'est concours de dérapage, tapes dans les mains dans les spectateurs, lumières. Dix minutes pour rejoindre la foule, une bonne vingtaine ensuite pour atteindre le bout de la plage.

Dans la foule, on est à la fois surpris, enthousiasmé, fasciné aussi. Certains se bouchent les oreilles, d'autres s'inquiètent pour l'état du bitume, quelques voisins préfèrent surveiller cela de leur fenêtre. Dans l'après-midi, Florian et son KTM690 duke nous avaient expliqué l'absence "d'agressivité" et son importance pour la descente des motos. C'est vérifié, une 45ème fois.

Descente aux flambeaux : 6 000 motos sous le soleil de Fécamp

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

Le Havre : les pétroliers en colère

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés