Les policiers de Fécamp arrêtent le “gang des Twingos”

© Richard PLUMET / France 3 Normandie
© Richard PLUMET / France 3 Normandie

Plus de 10 affaires de vols, commis uniquement dans des Renault Twingo, résolues grâce des traces d'ADN

Par Richard Plumet

Un mode opératoire identique

En cette mi-février, c'est la plainte d'une victime, une de plus, qui a permis aux policiers de la sûreté urbaine de passer à la vitesse supérieure. Pourtant un "vol à la roulotte" dans une voiture en stationnement c'est (malheureusement) banal.  Mais quand, dans la même ville, les vols se multiplient avec à chaque fois le même modèle de voiture et avec le même mode opératoire, c'est plus qu'il n'en faut pour provoquer et titiller la perspicacité d'un policier…

C'est ainsi qu'un relevé de traces et d'indices est effectué sur la voiture de la victime qui est venue déposer plainte. En plus de la classique recherche d'empreintes digitales, un prélèvement d'ADN est réalisé !

Et surprise : le résultat revient positif du laboratoire. Un individu est identifié et il est connu (défavorablement) des policiers du commissariat de Fécamp. Il s'agit d'un jeune de 20 ans qui, le 21 février 2017 est rapidement retrouvé, interpellé et placé en garde à vue. Il reconnait être l'auteur du vol d'objets dans la Twingo.

Une perquisition à son domicile permet en effet de retrouver un GPS et des objets volés à la victime venue récemment déposer plainte.
Mais qu'en est-il des autres vols ? Des 15 autres vols commis entre mai et septembre 2016 dans des Renault Twingo stationnées dans des rues de Fécamp ?

Le "tuto pour Twingo" d'un expert !

Interrogé, le suspect explique que c'est quelqu'un qu'il connait, lui aussi Fécampois, qui lui a enseigné la méthode pour forcer les portières des Twingo (notamment en écartant la vitre à un endroit précis).  

Ce deuxième homme est localisé le lendemain à Gerville (une petite commune rurale située entre Fécamp et Goderville) au domicile de sa petite amie. Emmené au commissariat de Fécamp et interrogé, il confirme avoir "formé" le premier suspect arrêté.

Les deux spécialistes des portières de Twingo finissent par reconnaitre avoir commis, seuls ou à deux, des vols dans les toutes les Twingos qu'ils croisaient sur leur passage dans les rues de Fécamp. Objets de leur convoitise : les autoradios, les GPS et le matériel informatique et tout ce qui a de valeur.

Mais sur les 15 affaires de vols ils n'en reconnaissent que dix…
Quant aux objets dérobés et non retrouvés lors de perquisitions (dont un vélo) ils affirment s'en être débarrassés faute d'avoir réussi à les vendre.

Les deux Fécampois sont convoqués devant les services de la Justice  en juillet 2017.

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le jardin des plantes de Rouen attaqué par un papillon ravageur

Près de chez vous

Les + Lus