Agriculture bio : au pays de Caux, les réactions à la suppression des aides au maintien

© France 3 Baie de Seine
© France 3 Baie de Seine

Le ministre de l'agriculture a annoncé le "recentrage" des aides d'Etat. Le soutien plusieurs années après la conversion en agriculture biologique doit cesser en 2018

Par Sylvie Callier et AFP


Près de Bolbec, à Beuzeville-la-Grenier et aux Trois Pierres, les agriculteurs bio doivent réevaluer leurs projets. Ils devront compter sans l'aide au maintien. Elle pouvait durer 3 ans après la conversion des terres au bio.

Le ministère de l'agriculture explique ce choix et lance "la balle est dans le camp" des régions :

"Les budgets du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation seront recentrés dès 2018 sur le financement des nouveaux contrats d'aide à la conversion.

En matière d’aide au maintien, il revient aux Régions, avec la connaissance fine qu’elles ont de la spécificité de leurs filières et de leur territoire, de décider, dans le respect de la libre administration des collectivités, de savoir si, et comment, elles souhaitent accompagner les exploitations déjà converties."


Les agriculteurs bio regrettent ce désengagement et soulignent leur "service rendu" qui limite les pollutions de l'air et de l'eau.

Reportage de Hervé Guiraudou et Anne-Laure Meyrignac

Au pays de Caux, la réaction des agriculteurs bio à l'arrêt des aides au maintien


Sur le même sujet

VIDEO : Thomas Pesquet invité exceptionnel du JT 19/20 de France 3 Normandie

Près de chez vous

Les + Lus