Nouveau recours dans l'affaire du chauffage urbain au Havre

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Rebondissement dans l’affaire du chauffage havrais. L’entreprise idex qui a fait annuler par le tribunal administratif un appel d’offre attribuuant à une filiale d’EDF l’exploitation du réseau de chauffage de Caucriauville, engage une nouvelle procédure.

Par Jean-Luc Drouin

Au coeur de l’affaire, la centrale à charbon du Havre (Seine-Maritime), qu’ici, personne ne veut voir disparaître.

Dans son édition du 30 Août 2017, le Canard Enchaîné épingle le maire de l’époque, Edouard Philippe, qui aurait usé de son influence pour favoriser le consortium Dalkia-Cram, filiales d’EDF (qui exploite la centrale à charbon) pour la gestion du réseau de chauffage du quartier de Caucriauville. Exploitation qui était  jusqu’ici détenue par Idex.

Le groupe Engie était également candidat à la reprise.

Mais le consortium Dalkia-Cram était le seul à prévoir dans son dossier l’utilisation de la centrale thermique havraise pour s'alimenter en chaleur.

Idex, perd le marché qu'il détenait jusqu'alors. L'entreprise estime qu’Edouard Philippe a fait du favoritisme pour les filiales EDF.


Le tribunal adminiustratif annule l'appel d'offre


Une action menée devant le tribunal administratif de Rouen casse l’appel d’offre mi-juillet 2017.

Pour assurer la fourniture de chauffage à Caucriauville et en attendant que le Conseil d’Etat statue définitivement sur le dossier, la mairie du Havre, dirigée désormais par Luc Lemonnier, vient d’attribuer une délégation provisoire de service publique à Dalkia-Cram. Le consortium qui a remporté le premier appel d’offre annulé par le tribunal administratif.


Idex conteste cette nouvelle décision a décidé de saisir une nouvelle fois le tribunal administratif pour une seconde demande d’annulation.

Le tribunal devrait statuer à la fin du mois de septembre 2017.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

les 20 ans de l'association Mase

Près de chez vous

Les + Lus