Le ministre de l'agriculture en visite en Normandie

VIDEO : la visite de Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, dans deux fermes cauchoises (Seine-Maritime)
Reportage France 3 Normandie d'Emmanuelle Darcel et Anne-Laure Meyrignac (montage : Céciel Garzena) avec l'interview d'Antoine Chedru, agriculteur

A quelques jours de l'ouverture du salon de l'agriculture 2017, Stéphane Le Foll a fait ce lundi 20 février 2017 plusieurs étapes en Seine-Maritime. A Rouen, le ministre a évoqué la disparition de Xavier Beulin

Par Richard Plumet

Halte en Pays de Caux

Stéphane Le Foll a rencontré des agriculteurs en terre cauchoise. A Bréauté, puis à Goderville. Interpellé un peu sèchement au sujet d'aides promises mais toujours pas versées, le ministre, accompagné d'Estelle Grelier, secrétaire d'Etat chargée des collectivités territoriales (et élue locale), a ensuite visité deux exploitations qu'il considère comme exemplaires du modèle de l'agro-écologie qu'il défend depuis plusieurs années.


"Ma différence"

Avant de se rendre dans des exploitations agricoles du Pays de Caux, Stéphane Le Foll a commencé sa visite en Seine-Maritime par une rencontre avec le personnel de la cuisine centrale de Rouen, cuisine qui prépare les repas des écoles rouennaises avec le souci de favoriser les circuits courts en achetant des produits agricoles  frais et de saison venant de fermes locales.

En marge de cette visite le ministre de l'agriculture a évoqué Xavier Beulin, le président de la FNSEA brutalement décédé hier dimanche. Stéphane Le Foll a exprimé à l'AFP sa différence : "Xavier Beulin avait la conviction que l'agriculture devait être prolongée par une industrie qui transforme les produits agricoles", a déclaré à la presse le ministre sur le thème de l'agro-écologie.

"Le débat ne porte pas sur le fait d'augmenter la production, mais sur comment on produit et c'est là qu'il y avait une divergence, une différence entre lui et moi", a-t-il dit. "J'ai été un promoteur de l'agro-écologie et je continue à l'être. Je suis convaincu qu'il y a des potentialités énormes si on réinvestit les mécanismes naturels, si on réutilise au profit de la production et des agriculteurs une gestion des écosystèmes, alors que Xavier Beulin était plus sur la logique de l'offre et de la transformation", a expliqué le ministre.

"On avait une différence mais on a toujours cherché à faire avancer l'agriculture et à trouver des solutions aux crises que nous avons rencontrées", a ajouté M. Le Foll.
Le ministre s'est dit convaincu qu'une approche à la fois économique et écologique devait être engagée alors que les deux volets ont longtemps été séparés.
"C'est possible à grande échelle et la France peut être un leader dans ce domaine", a-t-il ajouté.

Selon lui, la place de l'agriculture à l'avenir va aller au delà de la seule alimentation, prenant en exemple les perspectives de stockage du carbone par les sols agricoles.
"Pour les agriculteurs cela va être une manière de revaloriser leur métier. Ils vont être des acteurs de la durabilité globale", a estimé M. Le Foll.
"Il est important d'avoir ce message à la veille du salon de l'agriculture", a-t-il conclu.

Photos

Le ministre de l'agriculture à Bréauté et Goderville (Seine-Maritime)
 

© Anne-Laure Meyrignac / France 3 Le Havre-Baie de Seine
© Anne-Laure Meyrignac / France 3 Le Havre-Baie de Seine

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mobilisation à Rouen

Près de chez vous

Les + Lus