Le Havre : surchauffe à l'hôpital Monod

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Les syndicats de l'hôpital Monod du Havre veulent alerter sur l'état des services d'urgences. Le personnel fait face à une surfréquentation depuis fin décembre. 

Par Ludivine Aurelle

L'hôpital du Havre en surchauffe ? Depuis plusieurs semaines, les urgences adultes de Jacques Monod font face à une surfréquentation. Habituellement, le service accueillait jusqu'à 135 patients par jour. Ces derniers temps, ce sont environ 175 personnes qui viennent consulter.

Cellule de crise déclenchée

La direction de l'hôpital a mis en place une cellule de crise, c'est-à-dire un dispositif pour pallier à la saturation des urgences adultes. Une unité supplémentaire et temporaire, l'unité 24, a été créée en janvier. Vingt-quatre infirmières, aide-soignants et un nouveau médecin ont été embauchés dans cette unité qui devrait fermer fin avril s'il n'y a plus de besoin. 

Du côté des urgences pédiatriques, 12 lits supplémentaires ont été installés l'année dernière. Les horaires des médecins ont alors été aménagés de sorte à ce qu'ils travaillent surtout après 18h. 

Les syndicats alertent

La direction de l'hôpital explique que les moyens déployés correspondent aux besoins sans pour autant évoquer de crise en tant que telle. Les syndicats, eux, tirent la sonnette d'alarme. Ils dénoncent les longues files d'attente des patients aux urgences mais aussi l'intensification du travail du personnel. Une intensification qui pourrait aller jusqu'au "burn-out" selon eux. 

Un sujet d'Olivier Duhamel et Jérôme Bègue.
Surchauffe à l'hôpital du Havre
les syndicats alertent sur le manque de personnel alors que les urgences sont saturées - France 3 Normandie - O. Duhamel et J. Bègue

Le syndicat Sud dénonce également le même phénomène aux urgences psychiatriques du Havre. 







A lire aussi

Sur le même sujet

Rouen : encore des affrontements

Actualités locales

Les + Lus