Jetée à terre et frappée à un arrêt de bus de Rouen

Archives : la station de bus Teor du Mont Riboudet à Rouen. En face : le Kindarena (palais des sports de Rouen) avec en arrière plan, le centre commercial des docks et le pont Flaubert / © Richard PLUMET France 3 Normandie
Archives : la station de bus Teor du Mont Riboudet à Rouen. En face : le Kindarena (palais des sports de Rouen) avec en arrière plan, le centre commercial des docks et le pont Flaubert / © Richard PLUMET France 3 Normandie

Une femme a été agressée en début de soirée au Mont-Riboudet, près du centre commercial des Docks

Par Richard Plumet

Jetée à terre

Il est 21h30 ce lundi soir (30 janvier 2017) quand le standard de Police-Secours (le 17) reçoit un appel qui dit qu'une agression est en cours à l'arrêt de bus Mont-Riboudet-Kindarena de Rouen.
Rouen : la station de bus Mont-Riboudet a été rebaptisée. Le nom de Kindarena y est désormais associé. / © France 3 Haute-Normandie/ R. Plumet
Un équipage de police est rapidement sur place et prend contact avec la victime, une femme de 46 ans, qui explique qu'elle attendait un bus sur le quai quand un homme est venu l'importuner. Mais après l'avoir repoussé, l'homme est revenu et s'est montré violent. Il a fait tomber la femme au sol (avec un jeu de jambes de type "balayette") puis s'est mis à lui donner des coups de pieds sur le corps.

Un couteau

Pour se défendre, la victime a sorti de sa poche un petit couteau (de type Opinel). Mais l'agresseur l'a attrapé et a tenté de s'en servir contre la femme allongée au sol. C'est un témoin de la scène qui, en s'interposant, va faire cesser l'agression et mettre en fuite l'homme violent.

Les policiers découvrent sur les quais des traces de sang. Les Sapeurs-Pompiers sont appelés, prennent en charge la victime et la conduisent au CHU de Rouen.

Recherches autour des Docks

Pendant ce temps, muni de la description du fuyard, un équipage de la BAC (Brigade Anti Criminalité) effectue des recherches dans le secteur, notamment autour du centre commercial des Docks. Et rue Dormoy, les policiers repèrent un homme accroupi dans la pénombre. Il a du sang sur les mains : plusieurs de ses doigts sont blessés.

Contrôlé, puis interpellé, le suspect (qui est en complet état d'ivresse) est emmené à l'hôpital par les pompiers pour soigner ses blessures aux mains avant d'être conduit à l'hôtel de police.

Lybien ?

Après un passage par la cellule de dégrisement, il a été placé en garde à vue. Lors de ses auditions (où il ne s'est pas exprimé en français, ce qui a nécessité la présence d'un avocat), il s'est montré peu loquace.

Son identité n'a pas pu être établie.
L'homme se dit de nationalité lybienne…

A lire aussi

Yoga : riez de bon cœur !

Près de chez vous

Les + Lus