Mont-Saint-Aignan (76) : la rentrée des étudiants en histoire repoussée d'une semaine

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

 L'organisation du planning des salles de cours est un "casse-tête". Des locaux très vétustes sont en cours de démolition et le nombre définitif d'étudiants est resté longtemps incertain

Par Sylvie Callier


Les étudiants, désorientés par la "loterie" de la plateforme APB (admission post bac) font aujourd'hui face à la situation tendue des facultés.

A Mont-Saint-Aignan, l'UFR d'histoire ne peut pas les accueillir cette semaine. L'"ajustement de la période de rentrée", les "choix de dernière minute des étudiants" n'ont pas permis de boucler l'organisation pratique des cours, explique le président de l'université Joël Alexandre. La filière des sciences du sport (STAPS) est aussi sous tension.

Le nombre d'étudiants qui veulent accéder à l'université augmente. Les budgets sont limités. La réussite en licence est médiocre, comparée au taux de réussite au bac.  La réforme est lancée au sujet de « l’accès au premier cycle de l’enseignement supérieur ».

Reportage de Jean-Marc Pitte et Bruno Belamri
Interviews de Galaad Emeraud, président de l'UNEF Rouen, Laurent Lemarchand, directeur du département Histoire Université de Rouen et Joël Alexandre, président de l'Unioversité de Rouen Normandie

Mont-Saint-Aignan : rentrée retardée pour les étudiants en histoire







A lire aussi

Sur le même sujet

3 jours de procès

Près de chez vous

Les + Lus