La Normandie, région pilote pour les radars embarqués

© Audrey Vuetaz /AFP
© Audrey Vuetaz /AFP

La région Normandie sera pilote du nouveau dispositif des radars embarqués.

Par MR/AFP

La "privatisation" des radars embarqués devrait rentrer en vigueur en septembre 2017. Concrètement les pouvoirs publics pourraient confier le volant des voitures équipées d'un radar embarqué (capable de flasher tout en roulant un véhicule en excès de vitesse dans les deux sens de circulation), non plus à des gendarmes ou des policiers mais à des chauffeurs employés par des sociétés privées. En Normandie, région pilote, les radars embarqués seront à l'essai à partir du vendredi 24 février mais aucune contravention ne sera dressée avant septembre 2017.

© Maxppp
© Maxppp


Un projet qui inquiète l'association 40 millions d'automobilistes qui dénonce ce lundi 20 février la "privatisation" des radars embarqués, une "excellente opération financière" pour l'État qui engrangera selon elle 2,2 milliards d'euros par an de recettes issues des amendes.

Après avoir réuni près de 300.000 signatures dans une pétition contre cette "mesure scandaleuse", elle appelle les automobilistes à lui faire parvenir leurs photos, qui seront ensuite diffusées pour une "manifestation numérique".
© Copie ecran change.org
© Copie ecran change.org


Gérard Blottière, le président de l’Automobile Club de Normandie, basé à Rouen a déjà exprimé ses inquiétudes rejoignant les arguments de 40 millions d’automobilistes.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Yoga : riez de bon cœur !

Près de chez vous

Les + Lus