Un homme armé aperçu sur le campus de Mont-st-Aignan : probablement une fausse alerte

Illustration / © Simon Auffret
Illustration / © Simon Auffret

De 7h30 au milieu de l'après-midi ce mercredi 11 octobre, d'importantes forces de police ont activement recherché à Mont-st-Aignan (Seine-Maritime), un homme aperçu, armé d'un pistolet. Il s'agirait d'une fausse alerte. Mais des patrouilles étaient toujours sur place en fin d'après-midi.

Par Jean-Luc Drouin

Vers 7h30 ce mercredi, la police reçoit un appel d'un premier témoin décrivant place Colbert, à Mont-Saint-Aignan un homme circulant le visage dissimulé sous une capuche, un pistolet ou un revolver à la main.

Deux patrouilles de police sont alors envoyées sur place.

Quelques minutes plus tard, un autre témoin -également crédible selon la police- prévient à son tour les forces de l'ordre.

Il décrit le même individu, repèré rue Tesnière, cette fois, toujours à Mont-Saint-Aignan.

Cinq autres patrouilles sont alors dépêchées sur place pour tenter de retrouver l'individu. Des recherches qui ont été menées durant plusieurs heures, suscitant un certain émoi sur le campus universitaire.


© France 3 Normandie
© France 3 Normandie


Un appel à la vigilance


Des rumeurs ont, un temps, laissé entendre que les étudiants auraient été confinés dans les salles de cours de l'université pour des raisons de sécurité.
Ni la police, ni la présidence de l'université n'avaient fait officiellement une telle demande, se contentant d'un appel à la vigilance.

Cependant, dans le courant de la journée, il est apparu que certains enseignants avaient pris l'initiative de sécuriser leurs élèves dans des salles de classes et dans certains amphithéâtres.


Des patrouilles restent en faction


En fin d'après-midi, on évoquait à l'Hôtel de police de Rouen, une probable fausse alerte.

"Mais en raison de la crédibilité des deux témoins qui ont appelé la police en quelques minutes, afin de signaler un individu dans les mêmes termes, il n'était pas question de prendre ces informations à la légère",
indique-t-on de source policière.

Les recherches ont été arrêtées en milieu d'après-midi. Mais dans le doute, des patrouilles sont restées sur place pour sécuriser et rassurer la population.


Selon la police, les témoins auraient pu croiser un jeune -ou moins jeune- se promenant avec une arme air soft. Une arme factice très réaliste.

Armes d'Airsoft présentées à Paris en août 2011 lors du Shooting and Games Show, salon du tir de loisir et des jeux de plein air dont l'Airsoft / © Photo : Philippe Huynh-Minh / Maxppp
Armes d'Airsoft présentées à Paris en août 2011 lors du Shooting and Games Show, salon du tir de loisir et des jeux de plein air dont l'Airsoft / © Photo : Philippe Huynh-Minh / Maxppp









Sur le même sujet

Le livret du ballet royal de la nuit

Près de chez vous

Les + Lus