Des policiers de Rouen blessés lors d'une arrestation

© Laurent LAGNEAU / France 3 Haute-Normandie
© Laurent LAGNEAU / France 3 Haute-Normandie

En état d'ivresse et sans permis, le conducteur d'une voiture a volontairement foncé sur un véhicule de police

Par Richard Plumet

Deux voitures en train de faire la course dans les rues du centre-ville de Rouen : voilà ce que voient des policiers !  Il est 3h40 du matin ce samedi matin (7 octobre 2017) quand un équipage de la BAC (brigade anti criminalité) décide de contrôler les deux véhicules. Arrivés rive gauche, sur l'avenue de Bretagne, les fonctionnaires allument gyrophare et sirène et font signe aux deux conducteurs de stopper.

Si une des deux voitures s'arrête aussitôt, la deuxième, une Ford Fusion, accélère et part à vive allure.

A fond en direction de Saint-Etienne du Rouvray

Avec le renfort d'un deuxième équipage de la BAC, la voiture des fuyards est suivie à distance. Elle roule très vite, monte sur les trottoirs, prend des rues à contresens, passe au feu rouge et, une fois arrivée à Saint-Etienne du Rouvray, percute une voiture en stationnement. Et lorsque les policiers se rapprochent enfin, sur le boulevard Lénine, la Ford stoppe brutalement et repart en marche arrière pour venir percuter violemment une des deux voitures de la BAC.

Puis, dans une deuxième manœuvre redémarre, freine et repart en marche arrière pour foncer sur la deuxième voiture de la BAC. C'est à ce moment que la Ford est encerclée par les policiers (qui ont mis pied à terre) Agressives, "ils sont plus que virulents" les quatre personnes qui étaient dans la Ford sont difficilement extraites puis maîtrisées et interpellées.

Deux policiers blessés

Le conducteur, un habitant de Saint-Etienne du Rouvray (bien connu des services de police) n'a pas de permis de conduire. Il est alcoolisé (1,6 gramme). Placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue il a été déféré dimanche et a "bénéficié" d'un mandat de dépôt. Il devait être jugé en comparution immédiate ce lundi après-midi pour violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique, violences volontaires avec arme par destination, refus d'obtempérer, rébellion, conduite sous empire alcoolique, et défaut de permis de conduire.

Dans la collision du boulevard Lénine deux policiers ont été blessés aux mains. L'un d'eux a une fracture occasionnant, au minimum, quatre semaines d'ITT.

Quant aux trois passagers, un a été mis hors de cause, mais deux sont convoqués (après interpellation et garde à vue) au tribunal.

D'autres policiers blessés dimanche à Elbeuf

C'est entre 6 et 7 h du matin, alors que se mettait en place une foire à tout en centre-ville d'Elbeuf sur Seine (Seine-Maritime), que des policiers ont été blessés par des coups portés par les occupants d'une voiture qui a tenté de forcer le passage. 
En état d'ivresse, le conducteur avait pris la fuite.
Identifié il a été interpellé un peu plus tard à son domicile de Petit-Couronne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le livret du ballet royal de la nuit

Près de chez vous

Les + Lus