Seine-Maritime : une association de sauvetage d'animaux protégés menacée ?

Un jeune goéland argenté blessé examiné par les soigneurs du CHENE / © France 3 Normandie
Un jeune goéland argenté blessé examiné par les soigneurs du CHENE / © France 3 Normandie

Le financement de l'activité du  C.H.E.N.E. à Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime), où arrivent phoques et oiseaux menacés de mort, est en question

Par Richard Plumet

Après la fermeture d'un centre équivalent en Picardie, le CHENE (Centre d'Hébergement et d'Etudes sur la Nature et l'Environnement) accueille de plus en plus de mammifères marins en péril, et notamment de nombreux bébés phoques. Même affluence du côté des oiseaux avec des dizaines de pensionnaires à plumes à soigner, opérer et rétablir avant de les relâcher…

De plus de plus de travail pour les membres de la célèbre association, mais de moins en moins de ressources financières…

En ce premier semestre 2017, le ministère de l'Intérieur a refusé, pour la deuxième fois, une demande pour que l'association soit reconnue d'utilité publique.  Un frein au financement des activités considéré comme injuste par les bénévoles du CHENE qui viennent d'écrire à plusieurs ministres.

Rappelons que c'est vers ce centre du CHENE que sont dirigés, par les gendarmes, policiers ou pompiers, de nombreux animaux protégés lorsqu'ils sont découverts en danger ou blessés....


VIDEO : le reportage France 3 Normandie d'Emilie Leconte et Jean-Marc Pitte (montage : Joffrey Ledoyen) avec les interviews de 
  • Laurette, soigneur animalier
  • Didier Féray, président de l'association CHENE d'Allouville-Bellefosse
Le CHENE : un centre de secours animal menacé ?

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Yoga : riez de bon cœur !

Près de chez vous

Les + Lus