Granville: les cabines de plage sont-elles passées de mode ?

Les cabines de plage de Granville font moins recette qu'avant
Les cabines de plage de Granville font moins recette qu'avant

A Granville, les cabines de plage sont installées et louées par la municipalité. Mais depuis quelques temps, les réservations saisonnières ne sont pas pleines.

Par CM et JBP

C'est un peu sa résidence secondaire. Comme chaque année, Gérard, 90 ans, prend ses quartiers dans la cabine qu'il loue en front de mer le long de à la plage du Plat-Gousset. Le retraité installe son mobilier pour recevoir ses amis. Et cette année, il ne sera pas peut-être pas dérangé par la conversation de ses voisins. 

Le Granvillais se souvient d'une époque où la liste d'attente était longue pour obtenir un cabanon avec vue sur mer. Cette année, les cabines n'ont pas encore toutes trouvé preneurs: sur 160, une douzaine sont inoccupées. Certains pointent les tarifs partiqués par la mairie: 408 euros pour trois mois de mi-juin à mi septembre et 225 euros 50 pour un mois.

Pas question de revoir la grille tarifaire à la baisse pour la Ville de Granville qui se défend de faire de l'argent sur les cabines. "Il est quand même difficile de baisser les prix par rapport notamment à la gestion de la ville pour le montage et le démontage", explique Florence Lequin, adjointe de la mairie de Granville en charge de l'événementiel. Alors pour faire face au coût, certains font de la colocation comme les familles d'Alain et Françoise. "C'est un petit peu excessif. Donc, pour la rentabiliser il faut être sûr d'y aller souvent".

C'est là l'autre raison de la désaffection pour ces cabines. A Granville, les longs séjours sont supplantés par de plus courts passages des vacanciers dans la cité balnéaire manchoise. Parmi les pistes de réflexion explorées par la Ville pour améliorer le taux de remplissage, la possibilté de louer une cabine à la semaine. 


Reportage de Jean-Baptiste Pattier et Joël Hamard
Intervenants:
- Florence Lequin, adjointe de la mairie de Granville en charge de l'événementiel
- Marlène Turgis, employée municipale en charge de la location des cabines de plage

Granville: les cabines de plage sont-elles passées de mode ?

 

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus