Grève des gardiens de prisons de la maison d'arrêt de Gradignan

Manifestation des gardiens de prisons devant la maison d'arrêt de Gradignan (18/06/2013) / © france3Aquitaine
Manifestation des gardiens de prisons devant la maison d'arrêt de Gradignan (18/06/2013) / © france3Aquitaine

Dès 6 Heures du matin une trentaine de gardiens ont bloqué l'accès à la maison d'arrêt de Gradignan en Gironde pour protester contre la surpopulation carcérale, le manque de personnel et l'absence de sécurité dans un établissement qui accueille 740 détenus, pour une capacité d'accueil de 440 places.

Par Agnès Haïrabedian


Des centaines de surveillants de prison ont manifesté mardi devant leur établissement pour exprimer leur "ras-le-bol" devant la "déroute" de la politique carcérale, dans un contexte de surpopulation record des prisons et d'inquiétude pour la sécurité en détention.
Les surveillants, qui n'ont pas le droit de grève, se sont rassemblés dans la matinée par petits groupes de quelques dizaines devant "plus de 110 établissements" sur les quelque 190 que compte le territoire, "dont 140 de taille significative", selon l'Ufap-Unsa, premier syndicat de la profession, qui appelait à manifester.

A la maison d'arrêt de Gradignan (Gironde), une trentaine d'agents qui bloquaient l'extraction d'un détenu ont été brièvement délogés vers
07H00 par les forces de l'ordre, le reportage ce matin de Martine Chambon et Ludovic Cagnato.
grève des gardiens de prisons à Gradignan


 

Le nombre de détenus en France

67.977 détenus en France au 1er juin, un nouveau record record historique. Si le nombre de personnes condamnées s'est stabilisé (-0,1%), celui du nombre de prévenus (en attente de jugement), a progressé de 1,2%.

Sur le même sujet

Trois députés de Poitou-Charentes vivaient aujourd'hui leur dernière session parlementaire

Actualités locales

Les + Lus