En Limousin, la télémédecine améliore la prise en charge des AVC

L'examen préalable à la thrombolyse est piloté par le neurologue de garde au CHU de Limoges / © France 3 Limousin
L'examen préalable à la thrombolyse est piloté par le neurologue de garde au CHU de Limoges / © France 3 Limousin

A la veille de la 11ème journée mondiale contre les accidents vasculaires cérébraux, gros plan sur un système innovant, mis en place il y a un peu moins d'un an entre Limoges et Brive.

Par Gwenola Beriou

Chaque année en Limousin, environ 2500 personnes sont hospitalisées pour un AVC, et 650 en décèdent.
Le temps est un facteur crucial dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux : les médecins ont environ 4h30 pour intervenir, depuis l'apparition des premiers symptômes. 
Nouvelle pratique médicale, la télémédecine permet de raccourcir les délais de prise en charge, en mutualisant les moyens, notamment pour les hôpitaux éloignés des grands centres urbains.
Ainsi, depuis un an, les urgences de Brive sont en liaison permanentes avec les services de soins intensifs neurovasculaires du CHU de Limoges.

VIDEO. Télémédecine et AVC
Reportage de Marine Guigné et Maud Rieu. Montage de Bastien Boulesteix.


Sur le même sujet

Pétillant mais pas trop...

Près de chez vous

Les + Lus