Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

La Rochelle : des membres de “Sauvons nos entreprises” enchaînés à la préfecture et délogés par la police

Les chefs d'entreprises s'étaient enchaînés aux grilles de la préfecture de Charente-Maritime. / © France 3
Les chefs d'entreprises s'étaient enchaînés aux grilles de la préfecture de Charente-Maritime. / © France 3

Ce matin, une vingtaine d'artisans et de commerçants, adhérents de l'association "Sauvons nos entreprises" a manifesté devant la préfecture de Charente-Maritime. Certains se sont enchaînés aux grillex et ont été délogés par les forces de l'ordre en fin de matinée. 

Par Christine Hinckel

Le collectif "Sauvons nos entreprises" avait organisé ce rassemblement pour protester contre les taxes et calcul des charges sociales pesant sur leurs entreprises et qu'ils jugent pénalisant.
Certains se sont enchaînés symboliquement au barreau des fenêtres de la préfecture.
Les forces de l'ordre sont intervenues en fin de matinée pour disperser le rassemblement et enlever les chaînes retenant les manifestants. Cette dispersion a été ordonnée car la manifestation n'avait pas été déclarée et un camion appartenant aux manifestants obstruait volontairement la voie publique.

Cinq personnes dont les quatre militants enchaînés ont été interpellés et conduits au commissariat de La Rochelle où ils ont été placés en garde à vue. Ils ont été relâchés en fin de journée mais devraient être poursuivis pour "participation à un attroupement, délit d'entrave à la circulation et organisation de manifestation non-déclarée". Ils devraient faire l'objet d'un rappel à la loi de la part de la justice.

L'association "Sauvons nos entreprises" s'était déjà manifestée au moment de la dernière Université d'été du PS à La Rochelle et avait alors obtenu l'assurance d'un rendez-vous ministériel. Mais aujourd'hui, ils estiment que leurs revendications ne sont toujours pas prises en compte par le gouvernement. 
Ils avaient également organisé une opération escargot sur la rocade rochelaise et avaient campé devant le siège régional du Régime Social des Indépendants (RSI) à Niort (79) en septembre dernier. Ils réclamaient là-aussi une modification du mode de calcul de leurs charges sociales.

A lire aussi

Sur le même sujet

Deux petits-fils de "Poupou" sur le TDL 2017

Près de chez vous

Les + Lus