Cinéma : Abel Ferrara dans une master class pour parler de cinéma

Le réalisateur américain animait une master-class mercredi soir à Pessac près de Bordeaux / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Le réalisateur américain animait une master-class mercredi soir à Pessac près de Bordeaux / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le cinéma Jean Eustache, à Pessac, était un lieu de réflexion sur le cinéma vu par le réalisateur Abel Ferrara. Dans le cadre de de l'Université Populaire du Cinéma, le réalisateur parlait de son dernier film en cours à un public avisé du septième art, la Région a investi dans ce film. Juste retour.

Par Bertrand Lerossignol

Produit par Capricci, le film est aussi co-produit par Tarantula, Uriana Pictures et Dublin Films, la société de production bordelaise. Le montage vient de se terminer dans les locaux de Dublin Films, cours de l'Yser. La post-production va débuter dès la semaine prochaine à Rome. Le film traite de la vie du réalisateur Pasolini, plus précisément des deux derniers jours de la vie du réalisateur italien, décédé le 2 novembre 1975.

Une soirée dédiée à Abel Ferrara

Le Jean Eustache était bien rempli pour écouter le maître parler de son art. Les étudiants en cinéma qui suivent l'évolution de ce long métrage, intitulé "Pasolini", étaient aux anges d'entendre le réalisateur et scénariste américain parler de son art. Il a avoué vouloir faire du cinéma plutôt que d'aller faire la guerre au Vietnam. Né dans le Bronx dans les années 1950, Abel parle de son adolescence, de ses goûts et de sa vision du métier. Ce qui pour lui a le plus d'importance dans un film est le mot, la mise en image est la conséquence de son sens, de son expression. En somme, il a passé quelques heures avec le public pour parler de ce qui l'anime au plus profond de lui pour faire du cinéma.

La Région a investi 200 000 € dans le projet

C'est la raison essentielle de la présence d'Abel Ferrara dans la Communauté Urbaine de Bordeaux, la participation de la Région s'est faite par l'intervention de l'agence du Conseil Régional pour la promotion des arts, ECLA, Ecrit Cinéma Livres Aquitaine. Le réalisateur lors de la négociation de la participation de la Région a pris des engagements, venir participer à une master class, monter une grande partie du film à Bordeaux, dans les locaux de Dublin Films où deux salles de montage ont été mises à la disposition du réalisateur. Abel Ferrara a commencé le montage à Bordeaux au début du mois d'avril. 
L'intervention financière de la Région n'a pas accès sa contribution à la seule promotion de films régionaux ou dans la région, mais sur des critères beaucoup plus en phase avec le septième art. Avoir soutenu le film d'Abel Ferrara  s'inscrit dans le soutien à l'avant-garde, au film d'auteur, l'agence promeut le support qui participe à la transmission de points de vue. Il est certain que l'idée d'Abel Ferrara s'inscrit dans ces objectifs, le point de vue est personnel au réalisateur, que le choix du film autour d'un maître italien pour tenter de comprendre les dernières heures avant sa mort participe à l'idée de l'agence.
il est a souhaité, lorsque le film aura passé avec succès toutes les étapes techniques nécessaires à sa création, Bordeaux bénéficiera d'une avant-première mondiale du dernier film d'Abel Ferrara, "Pasolini".

Marie Neuville et Olivier Prax ont rencontré Abel Ferrara à Bordeaux. Voici leur reportage :
Abel Ferrara à Bordeaux


   David Hurst, président de Dublin Films (société girondine) a co-produit le film d'Abel Ferrara. Il était l'invité du 19/20 :
 

David Hurst invité du 19/20 en Aquitaine







 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Série arbres remarquables les Platanes et Ifs de Peyrassoulat

Près de chez vous

Les + Lus