Pour que le naufrage du paquebot “Afrique” au large de l'île de Ré ne sombre pas dans l'oubli

Le paquebot "Afrique" en 1918 / © Domaine public. Wikipédia
Le paquebot "Afrique" en 1918 / © Domaine public. Wikipédia

Dans la nuit du 12 au 13 janvier 1920, le paquebot "Afrique", transportant 600 personnes, sombre à 40 km des terres entre les Sables-d'Olonne et l'île de Ré. Il n'y aura que 36 rescapés. Il s'agit de la plus grande catastrophe maritime civile française mais ce naufrage est vite tombé dans l'oubli.

Par Christine Hinckel

Le paquebot a coulé à pic trois jours seulement après son départ de Bordeaux pour mettre le cap sur Dakar au Sénégal. Mais dès les premiers moments de navigation et bien avant d'aborder la pleine mer, le navire multiplie les avaries techniques. Alors que l'Afrique" se trouve en pleine tempête, ses machines tombent en panne et les commandes ne répondent plus. Les bâtiments qui se portent à son secours ne peuvent l'aborder en raison de la violence de la mer.
Le bateau est balloté par les vagues et finit par couler à pic dans la nuit du 12 au 13 janvier 1920 après avoir heurté un bateau-phare, une embarcation destinée normalement à faciliter la navigation.
Devant le danger, les passagers, ont refusé de monter à bord des canots de sauvetage. Parmi les 36 rescapés sur les 600 personnes à bord, on ne compte que trois passagers, les autres sont des membres de l'équipage.


Un documentaire présenté au prochain Grand Pavois

La question des responsabilités autour de ce naufrage a provoqué à l'époque de nombreuses polémiques. Mais juste après la Grande Guerre et ses millions  de morts, le drame est vite oublié de tous à l'exception des familles qui aujourd'hui encore souhaitent comprendre ce qui s'est vraiment passé et dans quelles circonstances le navire a coulé si près des côtes sur le plateau de Rochebonne.
Un documentaire sur ce naufrage est en cours de réalisation. Il sera présenté au Grand Pavois 2014. Ce week-end, pour les besoins du tournage, des descendants des victimes se sont rendus sur les lieux où sont morts leurs parents ou grand-parents, pour leur rendre un dernier hommage près de 100 ans après la catastrophe.
Nathalie combès et Pierre Lahaye étaient à leurs côtés :
Dernier hommage aux victimes du naufrage de l'Afrique en 1920
Reportage de Nathalie Combes et Pierre Lahaye

Eric Vallet et Marc Millet nous racontent en images le naufrage. Ils ont rencontré Daniel Duhand, l'auteur du documentaire sur "L'Afrique" co-produit par la société Eliocom et France 3 (Images Eliocom).

Un documentaire va raconter l'histoire du naufrage de l'Afrique
Reportage d'Eric Vallet et Marc Millet


Pour en savoir plus sur cette tragédie : Mémoires de l'Afrique. Le plus terrible naufrage de France raconté par les familles des disparus.

Sur le même sujet

La renaissance d'un piano d'exception

Près de chez vous

Les + Lus