La fermeture de la ligne SNCF directe entre Paris et Royan est-elle préjudiciable pour le tourisme ?

Le port et la cathédrale de Royan / © Maxppp
Le port et la cathédrale de Royan / © Maxppp

Pour la première fois cet été, il n'y a plus de ligne directe de la SNCF entre Paris et Royan. Pour les élus de l'agglomération royannaise, cette suppression est préjudiciable au tourisme et à l'image de la ville. Les usagers, eux, se sont adaptés.

Par C.Hinckel + J.Vilain

Cette ligne directe entre Paris et Royan ne fonctionnait que l'été et couvrait le trajet entre les deux villes en 6 heures. Aujourd'hui, neuf trajets permettent de rejoindre la station balnéaire charentaise depuis la capitale en 4h30 mais avec un changement à Angoulême ou à Niort. Une option accueillie sans trop de difficultés par les voyageurs mais décriée par les élus locaux. 

Pour le maire UMP, Didier Quentin, cette suppression pénalise la clientèle essentiellement familiale de la station pour qui les changements sont souvent "pénibles".

Jean-Pierre Tallieu, le président de la communauté de communes de Royan, estime quant à lui que le manque d'affichage de la ville dans les gares parisiennes nuit à "son prestige touristique".
Côté SNCF, on explique que cette décision de fermeture de la ligne directe a été prise suite au manque de locomotive thermique entre Angoulême et Royan. Cette suppression pourrait cependant ne pas être définitive.

Plus d'informations dans le reportage de Jérome Vilain et Patrick Mesner. Ils ont rencontré Didier Quentin, maire UMP de Royan, Jean-Pierre Tallieu, le président de la communauté de communes du Pays Royannais et des voyageurs.
Les conséquences de la suppression de la ligne SNCF Paris/Royan
Reportage de Jérôme Vilain et Patrick Mesner






Sur le même sujet

Bordeaux : les lycéens découvrent la fac

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne