VOIR OU REVOIR 1944-1945 : la libération de l'Aquitaine

Liesse populaire dans les rue de Bordeaux libérée / © Archives Municipales de Bordeaux
Liesse populaire dans les rue de Bordeaux libérée / © Archives Municipales de Bordeaux

Grâce à des témoignages de résistants et d’historiens, de reportages dans chaque département de la région, cette émission explique les spécificités de la libération en Aquitaine. Outre un retour sur l’Histoire, c’est la dimension humaine qui est mise en avant dans ce film.

Par Christophe Roux

Le 6 juin 1944 : les alliés débarquent en Normandie, amorçant la libération de la France. Comment, dans les jours et mois qui ont suivi, le Sud-ouest a t-il participé au combat contre l’armée allemande? Quel rôle a joué la Résistance ? Comment l’Aquitaine s’est-elle libérée ? 

Revoir l'émission

Intégrale 1944 1945 la libération de l'aquitaine

Pour évoquer ce moment déterminant de l’Histoire, Eric Perrin est allé à la rencontre de :
  • Christian Block, directeur Centre Jean Moulin, qui évoque la vie sous l’occupation à l’aide de photos, tickets de rationnement, lettres de dénonciation... 
  • Michel Chaumet, Agrégé d’histoire à l’Institut d’histoire du temps présent, à la base sous-marine de Bordeaux, revient sur l’histoire de sa construction et son importance sur la façade atlantique. 
  • Marie Nancy-Lasserre, réalisatrice et nièce du Capitaine Jacques Nancy, revient sur l’engagement de ces résistants en évoquant la préparation de son film sur la mémoire de ces héros.
  • Dominique Lormier, écrivain et spécialiste de l’histoire de la seconde guerre mondiale, auteur du «Livre d’or de la résistance en Aquitaine».
Plusieurs reportages et images d’archives de l’INA viennent enrichir cette émission spéciale :
  • Sabotage du train de munitions de Laluque dans les Landes : mise à l’honneur d’hommes qui ont réalisé un acte héroïque, dont on ne parle quasiment jamais dans les livres d’histoire. Pourtant ce qu’ils ont fait a participé à empêcher le ravitaillement en armes des troupes allemandes en Normandie. Churchill lui-même dira qu’il s’agit de « l’un des sabotages les plus spectaculaires de l’été 44 ». 
  • Les passeurs du réseau Comète au pays basque : dès 1941, le réseau comète facilite le passage vers l’Espagne des soldats et aviateurs alliés, mais aussi des résistants, des juifs fuyant la persécution. 
  • La bataille de Javerlhac en Dordogne : les dernières semaines d’occupation sont les plus terribles du conflit. L’Aquitaine vit les drames de cette politique de la terreur à Pau, Sauge, Bergerac, Mauléon, Lacapelle Biron, et notamment à Nontron au village de Javerlhac en Dordogne.
  • Les Justes de Cazats en Gironde : de nombreux juifs ont échappé à la déportation grâce à l’aide de femmes et d’hommes qui, de façon isolée, ont risqué leur vie pour les cacher.
Émission préparée et présentée par Eric Perrin
assisté de Sylvie Ginestière
Réalisateur : Gilles Cousin
 / © Archives municipales de Bordeaux
/ © Archives municipales de Bordeaux
BA La libération de l'Aquitaine 1944-1945

 

Sur le même sujet

Grève de l'AVEC

Près de chez vous

Les + Lus