Le projet de parc naturel marin en bonne voie

© Maxppp
© Maxppp

Le projet de parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et des Perthuis charentais semble reprendre du poil de la bête, sous l'autorité de Ségolène Royal qui suit ce dossier de près depuis son bureau du ministère de l'Ecologie. S'il venait à voir le jour, ce serait le plus vaste de France.

Par Bernard Dussol

Depuis mars 2009, une mission d’étude de l’Agence des aires marines protégées, basée à Rochefort, a mené la concertation avec les acteurs maritimes. Puis une enquête publique a eu lieu en 2011 pour déterminer l'intérêt d'un projet de parc naturel marin sur l’estuaire de la Gironde et des Pertuis charentais. Les commissaires enquêteurs ont remis leur rapport aux préfets de la Vendée, de la Charente-Maritime, de la Gironde et du préfet maritime de l’Atlantique en novembre 2011. Rapport également diffusé à l'ensemble des 117 mairies concernées par l'enquête publique. Et depuis... rien ou presque.

C'était sans compter avec la volonté de Ségolène Royal d'avancer là où Delphine Batho piétinait. La ministre de l'Ecologie souhaite porter ce projet d'une superficie d’environ 6 500 km² pour 700 km de côtes. Ce qui ferait de ce parc marin le plus vaste de France, ses frontières allant du nord de la Gironde au sud de la Vendée. Les préfets des deux régions concernées vont devoir mener une concertation rapide avec ses principaux acteurs et trouver les ajustements nécessaires pour que le projet ne s’enlise pas de nouveau.

Explications avec Patricia Perin.
Un projet de parc naturel marin
Commentaire : Patricia Perin Images : FranceTV

Sur le même sujet

Ces séniors qui tentent de trouver un boulot

Actualités locales

Les + Lus