Marée du siècle le 21 mars : “Cela va être impressionnant et spectaculaire”

© maxppp
© maxppp

Si vous avez prévu de vous rendre sur le littoral le week end prochain, le spectacle va être au rendez-vous. Le samedi 21 mars, le coefficient de marée sera de 119, tout près du maximum de 120.

Par C.H. + F.B.

"Ca va être impressionnant et spectaculaire. On va avoir une grosse masse d'eau qui va monter avant de redescendre", explique Nicolas Weber, spécialiste des marées au Shom, l'opérateur public spécialisé dans l'étude maritime et littorale.

Une "marée du siècle" qui porte mal son nom

La "marée du siècle" qui se caractérise par un coefficient atteignant les maximum (119-120) a lieu en réalité tous les 18 ans.
La dernière "marée du siècle" date du 10 mars 1997. Après le 21 mars 2015, il faudra attendre le 3 mars 2033 et le 14 mars 2051 pour avoir une nouvelle "marée du siècle".

Plusieurs facteurs astronomiques doivent être en conjonction parfaite : alignement des astres, distance les plus courtes sur les orbites, car les marées résultent de l'attraction de la Lune et du Soleil sur les mers et les océans.

Les marées les plus faibles de l'année se produisent généralement aux solstices d'hiver et d'été, les plus fortes aux équinoxes de printemps et d'automne.
L'ampleur de la marée est indiqué par un coefficient qui va de 20 à 120.
En 2015, plus de 40 jours connaîtront des coefficients supérieurs à 100, dont 20 seront ou ont été supérieurs à 110. Nous avons connu un coefficient de 118 en février.

A quoi faut-il s'attendre le 21 mars ?

Le coefficient de marée sera de 119. Ce sera la première "marée du siècle" du nouveau millénaire.
La baie du Mont Saint-Michel est le deuxième endroit au monde, après la baie de Fundy au Canada, où le marnage, différence entre une pleine mer et une basse mer successives, est le plus important. Le 21 mars il sera de 14,15 mètres "soit la hauteur d'un immeuble de 4 étages", souligne Nicolas Weber du Shom.
A La Rochelle, le SHOM prévoit un marnage de 6,58 m contre 5,4 lors d'un coefficient de 95. Mais le tout dans le même laps de temps. "Autrement dit, c'est comme si vous ouvriez très grand votre robinet du bain dans le même espace temps que d'habitude", explique Nicolas Weber.

Pour que cette marée du siècle deviennent dangereuse et que le risque de submersion soit très important, il faut que le moment de la marée haute corresponde à de mauvaises conditions météo (tempête,vent fort et houle). C'est ce qui s'est passé en 2010 pour Xynthia avec un coefficient de 102-108.

Quelques conseils de prudence

Grand moment pour les pêcheurs à pied, les grandes marées doivent les faire redoubler de prudence, à plus forte raison cette "marée du siècle". La SNSM rappelle quelques règles de base :

  • Avant d'aller pêcher, il faut bien s'informer des heures de haute et basse mer.
  • Faire attention aux conditions météorologiques.
  • Etre accompagné de préférence.
  • Avoir un téléphone portable pour alerter les secours en cas de besoin.
  • Informer une personne restant à terre de votre heure prévue de retour.
  • Rester attentif à l'heure.
  • Prendre des repères afin d'anticiper la remontée des flots.
  • Se dire qu'il est temps de remonter à l'heure de la basse mer.
  • Penser que le retour sera plus long avec la fatigue et le poids de votre pêche.

Des conseils de prudence qui valent également pour les promeneurs et les photographes. Ils seront nombreux le 21 mars et ne devront pas s'approcher trop près du littoral.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Woo, seul fabricant de pirogues en Europe

Près de chez vous

Les + Lus