Selon Bayrou, la réforme du collège n'est pas une “querelle droite-gauche”

© THOMAS SAMSON / AFP
© THOMAS SAMSON / AFP

François Bayrou, président du MoDem et ancien ministre de l'Education, a estimé mercredi que Manuel Valls essayait à tort, selon lui, de faire du débat sur la réforme du collège une "querelle droite-gauche". 

Par AFP

Le maire centriste de Pau était interrogé par France 2 sur le soutien réaffirmé la veille par le Premier ministre à Najat Vallaud-Belkacem,
dont la réforme est très critiquée.
"Il a essayé de dire que c'est une querelle entre la droite et la gauche et c'est faux", a déclaré François Bayrou. "Il y a autant et heureusement de responsables ou d'écrivains ou de philosophes qui se sont opposés à cette réforme venant de la gauche qu'il y en a venant de la droite".

Il a pointé "deux discours" sur la question de l'éducation : "Pour la gauche, c'est une question de moyens, pour la droite d'autorité. Mais l'une et l'autre passent à côté de l'essentiel". 

L'ex-candidat à
l'Elysée a à nouveau déploré que l'enseignement des langues anciennes ne soit "plus une discipline", "c'est une atteinte profonde à quelque chose de précieux, les enfants venant de milieux non favorisés ne pourront plus recevoir à l'école ce que jusqu'à maintenant, on leur offrait".
"Notre socle est mis en danger", selon le Béarnais, pour qui "Nicolas Sarkozy, lui aussi, il y a quelques années, avait envisagé de porter atteinte aux langues anciennes" dont l'enseignement était jugé "trop cher".

Pour lui, il faut "retirer" la réforme, et en "reconstruire une différente".

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Pessac : 10 minutes pour offrir un emploi

Près de chez vous

Les + Lus