Les Cars, l’histoire en granit

© André Abalo
© André Abalo

C’est l’un des sites les plus sauvages et les plus majestueux du Limousin. Caché dans les bois du plateau de Millevaches, le site des Cars nous livre les secrets du début de notre ère.

Par Margaux Blanloeil

Au cœur du plateau de Millevaches, à 850 mètres d’altitude, entre Pérols-sur-Vézère et Saint-Merd-les-Oussines se dressent les vestiges d’une villa et d’un ensemble funéraire qui datent de l’époque gallo-romaine.

Marius Vazeilles, est le premier archéologue à fouiller le site en 1936. C’est grâce à lui que ces ruines sont découvertes, nettoyées et protégées.

© André Abalo
© André Abalo


Dans les années 70, un autre prend la suite, Guy Lintz. Il découvrira notamment de nouvelles pièces de la villa.

De nombreux objets qui témoignent de la richesse de l’époque ont été trouvés sur le site. Comme des plats en céramique, un jet d’eau en plomb, du verre à vitre, ils sont aujourd’hui conservés à Meymac au Musée d'Archéologie & du Patrimoine Vazeilles.

L’ensemble cultuel

Cet ensemble est constitué de deux mausolées entièrement construit en blocs de granit de grandes dimensions, maintenus les uns aux autres par des crampons en fer. Ce sont ces blocs de granit qui ont donné le nom du site : Cars, dérivé du latin quadratus : pierre de taille.

© André Abalo
© André Abalo


Chacun des deux mausolées abritait les cendres d’un des propriétaires de la villa.
Car, du IIème à la fin du IIIème siècle après J.C, l’incinération est le seul rite funéraire pratiqué en Limousin.
Le mausolée nord contient un coffre funéraire qui est à cette période, la sépulture la plus courante de la région.


La villa

A 300 mètres à l’Est des mausolées, l’habitation s’étend sur 250 mètres de long. On découvre un bâtiment qui s’est agrandit au fil des siècles, qui comprend 15 pièces disposées autour d’une cour dont 6 sur hypocauste (c’est-à-dire un système de chauffage par le sol).

L’une des caractéristiques de la villa se trouve dans son irrigation. Des canaux de pierre évacuaient l’eau de pluie, l’eau usée passait par un égout, et une cuve monolithique impressionnante servait de réserve d’eau afin d’alimenter une piscine chauffée et un bassin avec jet d’eau. Haute d’un mètre soixante-quinze et pesant huit tonnes, cet immense bac de granit est l’élément le plus exceptionnel de la villa.

© Margaux Blanloeil
© Margaux Blanloeil


Son système d’alimentation en eau, la qualité et la robustesse de sa construction, les objets découverts témoignent de la richesse et de l’ingéniosité qu’ont apporté, à cette époque, les romains au peuple de Gaule.

Aujourd’hui, le site des Cars se visite toute l’année. C’est un des hauts lieux touristiques de Haute Corrèze.


Les Cars, l’histoire en granit
C’est l’un des sites les plus sauvages et les plus majestueux du Limousin. Caché dans les bois du plateau de Millevaches, le site des Cars nous livre les secrets du début de notre ère.  - F3 Limousin - Margaux Blanloeil, André Abalo et Chrystèle Reynard

 

Sur le même sujet

En images - Bordeaux commémore le 11-Novembre

Près de chez vous

Les + Lus