Landes : les singes euthanasiés étaient porteurs d'un virus “très pathogène” pour l'homme

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Tous les macaques du parc animalier la Pinède des singes, ont été euthanasiés ce vendredi 19. La majorité d'entre eux était porteuse d'un "virus dangereux pour l'homme". Le parc, situé à Labenne, en difficultés avait fermé l'année dernière.

Par JT et Hélène Chauwin

L'opération s'est déroulée ce matin, alors que le parc était placé sous surveillance. Environ 150 macaques de Java ont été euthanasiés pour des raisons sanitaires.  

150 singes euthanasiés à Labenne dans els Landes
Ils faisaient parti d'un parc animalier, la Pinède des Singes. Un parc qui a dû être fermé au public il y a un an. Les macaques de Java étaient porteurs d'un virus dangereux pour l'homme.


La préfecture a publié un communiqué. Elle affirme que "Les mesures de dépistage, les analyses, réalisées par le nouveau gestionnaire de la structure, ont révélé en janvier 2017 qu’une très grande majorité des singes est porteuse de l’herpès virus B (MaHV1)". 

Le communiqué précise que le virus est "peu résistant dans le milieu extérieur". Mais en cas de contamination par l'homme, l’infection est responsable d’une encéphalomyélite, mortelle dans 80 % des cas en l’absence de traitement, et dans 20 % en cas de médication antivirale.
Ses séquelles neurologiques et cognitives sont sévères et invalidantes en cas de survie.

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) place cette infection en deuxième position des dangers sanitaires présentés par les primates. Et dans un rapport rendu en avril dernier, un groupe d'experts de l'agence a conclu : "la probabilité d’émission de MaHV1 dans le groupe de macaques de Labenne se situe entre 8 (élévé) et 9 (très élevé) sur une échelle de 0 à 9".

L'exploitant de la structure  a donc décidé ce vendredi de procéder à l'euthanasie de tous les singes du parc. Des macaques de Java dont la préfecture rappelle qu'"ils ne bénéficient d’aucune protection, l’espèce étant abondante dans son pays d’origine.


En janvier 2016, la préfecture avait suspendu l'activité de la Pinède des Singes. De "graves dysfonctionnements" avaient été constatés "dans la prise en charge des primates et l’organisation de la présentation au public
  • évasions répétées d’animaux 
  • reproduction non maîtrisée (60 à 165 animaux en quelques années)
  • conditions d’hivernage précaires,
  • mesures de prophylaxies parcellaires,
  • personnel insuffisant.
La liquidation judiciaire avait été prononcée en avril 2016.  

Depuis, les propriétaires du zoo voisin et une salariée de la Pinède se sont occupés des macaques. L'association 30 Millions d'amis et la fondation Brigitte Bardot auraient trouvé un abri pour une cinquantaine d'entre eux. 

► Reportage complet ce soir dans votre édition 19/20 Aquitaine.

► Nora Genet et Laurent Montiel avaient réalisé un reportage lors de la fermeture administrative du site. Regardez :
Le parc animalier était en difficulté depuis plusieurs mois
Avril 2016 la question de l'euthanasie se posait déjà si personne ne se manifestait pour reprendre l'activité du parc.  - F3 - Nora Genet et Laurent Montiel

 

Sur le même sujet

Mondiaux de rugby 2023 : le vice-président de la FFR Serge Simon invité du 19/20

Près de chez vous

Les + Lus