Charente-Maritime : Frédérique Tuffnell, une marcheuse de la première heure devenue députée

Frédérique Tuffnell (La République en Marche) / © DR
Frédérique Tuffnell (La République en Marche) / © DR

Élue ce dimanche soir députée de la deuxième circonscription de Charente-Maritime, Frédérique Tuffnell n'est pas une nouvelle venue en politique. Ce sera toutefois son premier mandat national. Portrait d'une fidèle d'Emmanuel Macron. 

Par EG

Elle ne faisait pas figure de favorite dans cette élection. Face à Sylvie Marcilly, sa rivale Les Républicains partie très tôt dans cette campagne, Frédérique Tuffnell n'a eu que quelques mois pour convaincre les électeurs. Mission accomplie. Élue avec 57,3% des voix, elle succède à la socialiste Suzanne Tallard dans la 2ème circonscription de Charente-Maritime. 

Le déclic Macron

Frédérique Tuffnell se souvient très bien de ce jour de 2015 où sa route a croisé celle d'Emmanuel Macron lors d'une réunion de travail. "Il était encore ministre de l'Économie, et quand je l'ai entendu parler, j'ai eu le déclic. Ce jour-là, je me suis dit qu'il fallait y aller". 
Investie par La République en Marche, cette macroniste de la première heure va donc lancer "sa grande marche" et mener sa campagne dans cette circonscription où elle vit depuis 20 ans. 

Née dans le Poitou, Fréderique Tuffnell s'est d'abord installée à La Laigne puis aujourd'hui à Rochefort. Elle n'est pas totalement une inconnue des habitants qui l'ont élue conseillère municipale en 2014.
C'est de là que date son premier engagement en politique ; à l'époque, elle s'était présentée sur la liste centriste d'Alexis Blanc dont elle s'est depuis désolidarisée.

Rencontre avec Frédérique Tuffnell, nouvelle députée de la 2e circonscription de Charente-Maritime
Un reportage de C. Chiron, E. Vallet et N. Pagnoux-Tourret avec l'interview de Frédérique Tuffnell, députée LREM - 2ème circonscription de la Charente-Maritime.

Ni pro, ni néophyte

La politique n'est donc pas un monde totalement nouveau ; d'ailleurs, elle réfute ce qualificatif de "novice". "Je n'aime pas beaucoup ce mot me concernant. J'ai des compétences en aménagement du territoire de par mon métier, j'ai aussi de l'expérience de par mes mandats municipaux". Mandats (à la ville et à l'agglo) qu'elle quittera d'ailleurs ; elle l'a annoncé. 

Reste toutefois que Frédérique Tuffnell n'a jamais siégé à l'Assemblée nationale ; ce sera donc son premier mandat national. Une page qui se tourne alors que se referme un chapitre important pour elle : "je prends ma retraite le 1er juillet".
Après une belle carrière à la caisse des dépôts et consignations où elle occupait le poste de directrice financière, Madame la députée ne risque pas de s'ennuyer.

Mariée et mère de deux enfants (elle a deux filles), elle sait déjà que le rythme de sa vie va sensiblement s'accélerer durant sa mandature. Sa passion pour l'aquarelle risque-t-elle d'en pâtir ? "Pas forcément" répond-elle en riant ; "L'Assemblée nationale peut m'inspirer : il y a de quoi croquer". 


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Naissance d'anacondas dans le Périgord

Près de chez vous

Les + Lus