Recherches citoyennes à Saint-Trojan-les-Bains : pas de trace d'Alexia

Près de 150 personnes ont répondu à l'appel de la famille d'Alexia pour mener des recherches / © Laurence Couvrant
Près de 150 personnes ont répondu à l'appel de la famille d'Alexia pour mener des recherches / © Laurence Couvrant

Alexia, 15 ans, a disparu depuis lundi 1er février. Alors que les recherches des gendarmes sont toujours infrucuteuses, la famille de l'adolescente a organisé une recherche citoyenne en forêt, cet après-midi. Après 2h de fouille, toujours aucune trace de l'adolescente.

Par Bernard Dussol

Les recherches ont commencé vers 15h30 au départ de la plage de Gatseau. Environ 150 personnes, dont des amis et des voisins, étaient réunis. Les gendarmes, qui ont encadré les recherches, ont regroupé des groupes de 10 personnes accompagnées par un gendarme référent. Après avoir ratissé une bande de 150 mètres, et au bout de 2h, les recherches se terminent sans qu'aucune trace de la jeune fille n'ait été trouvée. La seule bonne nouvelle, c'est que les gendarmes peuvent rayer cette zone de leurs recherches.

Fugue, accident, ou enlèvement ?

Lundi dernier dans le village de Saint-Trojan-les-Bains, la jeune fille sort de son lycée en fin d'après-midi. Elle s'éloigne à pied sans son vélo. Personne ne l'a revue depuis. Plus le temps passe et plus l'inquiétude grandit. Une cellule psychologique a été mise en place dans son lycée. Un appel à témoins a été publié par la gendarmerie d'Oléron. Fugue, accident, ou enlèvement, à ce stade aucune piste n'est écartée par les enquêteurs.

 

 

Des recherches intensives depuis plusieurs jours

4 jours sans nouvelles d'Alexia Silva Costa, 15 ans. La jeune fille de 15 ans reste introuvable depuis lundi. Vendredi 5 février, des renforts de gendarmerie sont arrivés sur l'île d'Oléron. Une centaine d'élèves gendarmes quadrillent la pointe sud de l'île à la recherche d'un premier indice. Jeudi, des plongeurs ont été mis à contribution alors que le portrait de la jeune fille fait désormais l'objet d'une diffusion nationale. "Après quatre jours d'enquête, nous ne disposons pas encore d'éléments qui nous font privilégier telle ou telle hypothèse. Nous restons vraiment à étudier toutes les pistes possibles en vue de la retrouver dans les plus brefs délais" explique Renaud de Martin de Vivies de la coordination gendarmerie.

Pour tout renseignement utile au déroulement de cette enquête, vous pouvez contacter la gendarmerie de Saint-Pierre-d'Oléron au 05 46 47 06 97.

Sur le même sujet

Les Anglais à St Martial-sur-Isop

Près de chez vous

Les + Lus