Handi-Blues dans l'Île d'Oléron : le festival des différences

Jusqu'au 18 juin, le festival Handi-Blues s'invite dans l'Île d'Oléron. Un festival ouvert à des musiciens et artistes en situation de handicap. C'est la dixième édition.

Par François Gibert

Cette manifestation fut créée il y a 20 ans par des professionnels du secteur médico-social persuadés que, dans une structure pour personnes dépendantes, la culture était indispensable tant auprès des résidents que de leurs accompagnants. 

Le festival a lieu tous les deux ans, initié par le foyer Lannelongue, une structure départementale installée à Saint-Trojan qui accueille en internat mixte, 60 personnes lourdement handicapées, âgées de 20 à 60 ans. 

Il est ouvert à des musiciens et artistes en situation de handicap, encadrés par des musiciens professionnels ou des éducateurs. Et Jean-François Richard, fondateur et Président d'Handi-Blues en est très fier :

 

C'est permettre à ceux qui sont dans des institutions de profiter d'un cadre professionnel et de pouvoir se montrer dans de bonnes conditions.


Du 13 au 18 juin, les festivités vont parcourir toute l’île, avec des expositions, projections de films, concerts, ateliers artistiques avec les centres de loisirs d’Oléron, débats, ateliers créatifs d’instruments de musique, chorales et animations de rues au Château-d’Oléron et à Saint-Trojan-les-Bains.

Les deux jours du week-end, les locaux du foyer Lannelongue  seront dédiés à la culture et au handicap avec,  en particulier, des scène ouvertes avec des ateliers musicaux ( La Maison de Pierre de Marennes, les Percussions de l'Embellie, de Dordogne, Percus et Chemises de Haute Marne)

L'après-midi de dimanche sera entièrement consacré aux formations issues du milieu du handicap.

Festival handiblues Oléron
Reportage de Philippe Tanger, Patrick Mesner et Bénedicte Biraud

Sur le même sujet

A Saint Maixent, un garage solidaire pour faire baisser la facture

Près de chez vous

Les + Lus