Une mine sous-marine neutralisée entre l'île d'Oléron et l'île de Ré

Le chasseur de mines Pégase de la Marine Nationale qui a découvert et neutralisé la mine. / © SIRPA/AFP
Le chasseur de mines Pégase de la Marine Nationale qui a découvert et neutralisé la mine. / © SIRPA/AFP

Cette mine anglaise de 408 Kg/équivalent TNT de type AMK 1 datait de la seconde guerre mondiale.
Elle a été découverte immergée à 45 mètres de profondeur puis neutralisée jeudi 23 mars par le chasseur de mines Pégase.

Par Pascal Coussy

L'explosion a eu lieu peu avant 18h00.

Vue la profondeur à laquelle l'engin était immergé la déflagration sous-marine n'a provoqué qu'un léger frémissement à la surface de l'océan.

Un rayon de sécurité avait cependant été mis en place autour de la zone d’opération  entre 16h30 et 19h20 : 540 m pour les navires de commerce, de pêche et de plaisance, 1 100 m pour les navires de fort tonnage et 3 000m pour les plongeurs, baigneurs, activités nautiques.

La surveillance du plan d’eau a été assurée par des moyens nautiques (vedette côtière de surveillance maritime de la gendarmerie maritime Charente,  embarcation pneumatique du Pégase) et la veille visuelle par le sémaphore de Chassiron.

Le parc naturel marin ainsi que les communes les plus proches (Saint-Denis d’Oléron et Sainte-Marie en Ré) ont été immédiatement prévenus de cette opération et un avis aux navigateurs a été diffusé pour relayer l’information aux usagers de la mer.

© Préfecture maritime de Brest
© Préfecture maritime de Brest

 

Sur le même sujet

Agriculteur agressé par un individu présumé fiché S : procès reporté

Près de chez vous

Les + Lus