Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Les musiciens priés de mettre la sourdine à La Rochelle

Le quai Duperré à La Rochelle (image d'archives) / © MaxPPP
Le quai Duperré à La Rochelle (image d'archives) / © MaxPPP

Julien Sordetto vient d’en faire l’expérience. Il jouait le week-end dernier sur le vieux port quand trois policiers municipaux lui ont demandé de partir. L’artiste a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux, message relayé des milliers de fois. 

Par F. Loiseau / CR

La raison de l'interruption samedi soir : sa guitare est branchée à un amplificateur, pour mieux se faire entendre du public. Sauf qu’il se fait entendre aussi des riverains et des clients des nombreux bars du quai Duperré.

  Le post sur Facebook de Julien Sordetto, mis en ligne le 18 février dernier. / © Page Facebook de Julien Sordetto
Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle, a répondu à ce message directement sur Facebook : "Je tiens à rassurer tous les amateurs et pratiquants des différents arts de rue, la ville de La Rochelle est un théâtre qui n’attend qu’eux." Et d’ajouter, toutefois : "il leur est demandé de ne pas utiliser d’amplis."
 
Sur Facebook, la réponse du maire de La Rochelle Jean-François Fountaine au coup de gueule de Julien Sordetto. / © Page Facebook de Julien Sordetto
 
Julien Sordetto explique de son côté qu’il est trop difficile de se faire entendre sans cette machine.
 
Le cabinet du maire précise que les policiers ont fait respecter un arrêté municipal qui date de 2008. Cet arrêté, disponible sur le site de la ville, invite entre autres à "régler le volume de leurs appareils producteurs de sons et systèmes d’amplification radio, télévision, chaîne acoustique, instruments de musique... de manière à. ce qu’ils ne constituent pas une gêne dans les logements, locaux du voisinage et sur les voies et espaces publics".
L’article 4 précise même que "les orchestres et chanteurs de rue ne peuvent être autorisés que du 15 mai au 15 septembre, et à l’occasion de fêtes locales ou d’évènements exceptionnels. L’autorisation individuelle délivrée par le Maire précisera la durée de l’autorisation, l’emplacement et les limitations d’horaires. Les instruments ne devront pas être équipés de système d’amplification".

Le cabinet du maire ajoute que les équipes planchent sur une nouvelle organisation du partage de la rue avec les artistes. Il pourrait y avoir des "endroits délimités" dédiés, avec pourquoi pas le droit à un amplificateur, mais en mettant une limite aux décibels.
 
Les spectacles de rue font partie de l’ambiance sur le vieux port durant la période estivale. Une animation gratuite comme l’ont rappelé les nombreux internautes qui ont réagi pour soutenir le coup de gueule de Julien Sordetto.


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Magazine du pays basque : Les artisans du son

Près de chez vous

Les + Lus