Les salariées de Stenico déçues après le renvoi de la décision du Conseil des Prud'hommes

© France 3 Poitou-Charentes
© France 3 Poitou-Charentes

Les télévendeuses de Beau-Breuil ex-Sténico licienciées cet été n'ont pas obtenu de décision de la part du Conseil des Prud'hommes de La Rochelle. Cet après-midi le tribunal leur a annoncé le renvoi de la décision au 26 mars 2018.

Par Valérie Prétot

Elles sont ressorties dépitées de l'audience du Conseil des Prud'hommes qui se tenait cet après midi à La Rochelle.

Une trentaine de salariées de l'entreprise Beau-Breuil ex-Sténico installé à Puilboreau près de La Rochelle avait saisi les prud'hommes le 14 avril dernier.

A l'origine de leur démarche en justice, des salaires inégaux pour des télévendeuses effectuant le même travail.

L'annonce du renvoi de la décision au 26 mars 2018 est d'autant plus difficile à accepter par ces salariées qu'elles ont été licenciées cet été.

Le montant de leurs indemnités étant calculées sur leurs salaires, elles estiment subir un manque à gagner. 

Regardez ce reportage de Nathalie Combès, Marc Millet et Olivier Pallas.

Les salariés d'ex-Sténico devant les Prud'hommes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus