"Maryline" de Guillaume Gallienne : chronique d’une vie de modeste, en manque de mots

Le film "Maryline" retrace 15 ans de la vie d'une jeune femme, qui a quitté son petit village natal pour monter à Paris afin de devenir comédienne. Mais son parcours va être difficile, douloureux. La chronique d'une vie réalisée par Guillaume Gallienne, incarnée par Adeline D’Hermy.

L'actrice Adeline D'Hermy et le réalisateur Guillaume Gallienne au FFA 2017
L'actrice Adeline D'Hermy et le réalisateur Guillaume Gallienne au FFA 2017 © WOSTOK PRESS/MAXPPP
Pour Guillaume Gallienne, Adeline D'Hermy, sociétaire à la Comédie Française, était LA comédienne qui pouvait interpréter le rôle de cette femme modeste, qui ne trouve pas les mots pour se défendre mais qui fait preuve d'une grande force et d'une grande résistance. Avec elle et d'autres qui ont travaillé sur ce film, il s'est entouré de personnes qu’il qualifie de modestes.


Les taiseux m’impressionnent


"Le sujet qui m’intéressait le plus, explique Guillaume Gallienne dans l’interview ci-dessous, c’était de raconter une femme modeste mais qui n’a pas les mots pour se défendre. Ça me touche énormément les gens qui n’ont pas les mots pour se défendre. D’abord les taiseux m’impressionnent, parfois me font peur, moi qui suis "bla bla bla", qui ai l’aisance du verbe - presque trop - les taiseux m’impressionnent. Mais ce qui me touchait, c’était d’essayer de rendre compte et de comprendre la violence qu’ils pouvaient ressentir eux à ne pas pouvoir s’exprimer et la violence qu’ils provoquaient chez les autres qui n’arrivaient pas à les comprendre.

C’était aussi de rendre compte de comment ceux qui essayaient de prendre le temps et de donner du temps, comment leur bienveillance pouvait transformer les choses. Comment une personne en prenant du temps et en donnant du temps à l’autre pouvait être comme la fée dans Cendrillon, tout d’un coup, elle pouvait juste libérer. (…) Il suffit parfois de pas grand-chose mais il faut en avoir le pouvoir… ou la délicatesse."

Adeline D'Hermy

Dans son interview, la comédienne revient sur son parcours, entre danse et théâtre, sur sa découverte de l'intérieur d'un festival de cinéma, sur son rôle de Maryline et sur son travail en confiance avec Guillaume Gallienne, lui aussi à la Comédie Française.

Lueur d’espoir

Le film "Maryline" dérange mais il est aussi porteur d'espoir. Le réalisateur a su montrer qu'en donnant du temps, en étant bienveillant, on peut transformer une vie.

C’est le deuxième film de G. Gallienne en tant que réalisateur et sa deuxième participation à la compétition du festival d'Angoulême : Guillaume Gallienne avait alors remporté le Valois d'Or et le Valois du Public. C’était avant de d'obtenir cinq césars pour son film, "Guillaume et les garçons à table !"

"Maryline" sortira dans les salles le 15 novembre prochain. Outre Adeline D’Hermy, vous trouverez au casting Vanessa Paradis, Xavier Beauvois, Eric Ruf ou encore Alice Pol.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival du film francophone d'angoulême cinéma culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter