Vendanges au Lycée de l'Oisellerie : la filière viticole en manque de candidats

Au lycée de l'Oisellerie d'Angoulême, les vendanges se font à la main. / © MAXPPP
Au lycée de l'Oisellerie d'Angoulême, les vendanges se font à la main. / © MAXPPP

Les étudiants en BTS Viticulture et Oenologie du Lycée de l'Oisellerie près d'Angoulême sont en pleines vendanges. Une récolte que les 13 élèves de de 1ère année font à la main et un constat : la filière manque de candidats à l'image de ceux formés à l'Oisellerie.

Par Christine Hinckel

Les étudiants de ce BTSA ont tous des profils très variés, avec en poche un bac Pro, S ou technologique. Pour certains, il s'agit aussi d'un changement d'orientation après une licence. Les débouchés dans la filière viticole sont nombreux et les métiers très différents avec la quasi-certitude pour ces élèves de trouver un emploi après leurs études car le manque de futurs employés ayant reçu une solide formation est bien réel. 

"C'est une demande de la viticultutre, des châteaux et des domaines de toute la France qui ont du mal à trouver ce type d'étudiants, garçons ou filles" constate Loïc Deau, professeur d'œnologie au lycée de l'Oisellerie.

La profession se féminise, les jeunes filles constituent un tiers des effectifs de la profession. En Nouvelle-Aquitaine, six lycées forment les futurs professionnels d'une façon générale à la culture de la vigne, l'élaboration du vin et sa commercialisation.

Philippe Tanger, Christophe Guinot et Alexia Rouy ont participé aux vendanges du lycée de l'Oisellerie :

Angoulême : vendanges au lycée de l'Oisellerie
Reportage de Philippe Tanger, Christophe Guinot et Alexia Rouy

 

Sur le même sujet

Itinéraire bis à Largeasse (79)

Près de chez vous

Les + Lus