Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Cinq choses à savoir avant d'aller voter ce dimanche

© MaxPPP
© MaxPPP

Vous serez nombreux à vous rendre aux urnes ce dimanche pour l'élection présidentielle. Un certain nombre de règles régissent cet exercice démocratique. Voici un petit rappel avant de franchir les portes d'un bureau de vote.

Par Hugo Lemonier

Quelle pièce d'identité peut-on présenter ?

A vous de choisir ! La carte d'électeur n'est pas nécessaire pour glisser un bulletin dans l'urne. Il vous suffit de présenter l'un de ces documents :
  • Carte nationale d'identité (valide ou périmée)
  • Passeport (valide ou périmé)
  • Permis de conduire (valide)
  • Carte vitale avec photo (valide)
  • Carte de famille nombreuse (valide) délivrée par la SNCF
  • Permis de chasser avec photo délivré par le représentant de l'État (valide)
  • Livret de circulation (valide)
  • Carte du combattant, de couleur chamois ou tricolore (valide)
  • Carte d'identité ou carte de circulation avec photo, délivrée par les autorités militaires (valide)
  • Carte d'identité de fonctionnaire de l'État, de parlementaire ou d'élu local avec photo (valide)
  • Carte d'invalidité civile ou militaire avec photo (valide)
  • Récépissé valant justification de l'identité, délivré en échange des pièces d'identité en cas de contrôle judiciaire (valide)

Jusqu'à quelle heure peut-on voter ?

Les personnes habitant en Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne pourront entrer dans l'isoloir jusqu'à 19 heures. L'horaire a été uniformisé pour "limiter les risques de divulgation des résultats", a déclaré le président du Conseil Constitutionnel, Laurent Fabius, en octobre dernier.

Ni arme, ni commentaire, ni selfie... Tout ce qui est interdit

Arme blanche ou arme à feu... "L'entrée de la salle de vote est interdite à tout électeur porteur d'une arme", rappelle le ministère de l'Intérieur. Cette règle vaut également pour la police ou les militaires.

Personne, pas même un assesseur en plein dépouillement, ne peut se permettre un commentaire au sein du bureau de vote. Sur ce point, le code électoral est très strict depuis 1976 : "Toutes discussions et toutes délibérations des électeurs sont interdites à l'intérieur des bureaux de vote." Rien ne doit remettre en cause le secret du suffrage.

Ils ont pullulé sur les réseaux sociaux. Les selfies ne sont pas formellement interdits. Interrogé par metronews en 2014 à ce sujet, le ministère de l'Intérieur répondait : "Il n'apparaît pas recommandé de [se prendre en photo] car le simple fait de le faire et a fortiori de le publier peut générer un soupçon sur l'indépendance de l'électeur quant à son vote. En effet, rien ne peut garantir que cette publication n'ait été exigée, notamment par des pressions." 

Ne rien écrire sur le bulletin

S'il vous prend l'envie de griffonner votre bulletin, dites vous bien qu'il sera considéré comme nul et ne sera pas comptabilisé. Plus de 2 millions de bulletins blancs et nuls ont été glissés dans l'urne dimanche 6 mai 2012 pour l'élection présidentielle. Depuis 2014, les votes blancs sont décomptés séparément des votes nuls.

Et sinon... Vous faites quoi ce dimanche soir ?

Les assesseurs cherchent souvent jusqu'à la dernière minute des personnes de bonne volonté pour aider au dépouillement. N'hésitez pas à vous proposer si le coeur vous en dit !


Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Page Histoire : Jean-Yves Labat de Rossi et Ad Vitam Records

Près de chez vous

Les + Lus