Brive: enfin une victoire pour le CAB

Les 9556 spectateurs du Stadium peuvent souffler, leurs favoris quittent le terrain en vainqueurs. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin
Les 9556 spectateurs du Stadium peuvent souffler, leurs favoris quittent le terrain en vainqueurs. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin

Ca y est! Après six défaite en six matches, les Brivistes ont enfin lancé leur saison en s'imposant 27-22 à domicile face à Castres. Enorme soulagement dans les rangs corréziens, non le CAB n'est pas mort.

Par Pierre Gauthier

La pression était forte... Elle n'a pas fait vaciller les Brivistes. Et pourtant le début de match aurait pu semer encore plus de doutes.

Dès la 7ème minute, Benjamin Lapeyre croit inscrire un bel essai entre les poteaux, mais la dernière passe après contact d'Arnaud Mignardi est jugée en-avant. Et dans la foulée, c'est Castres qui ouvre le score. Un rush tout en férocité de Vaipulu conclu par Julien Dumora, 0-7.
On se dit alors que le cauchemar continue, d'autant que le 3ème ligne Etienne Herjean sort pour une blessure à la cheville sans doute pas anodine.


Etienne Herjean, sorti dès la 15ème minute pour une blessure sérieuse à la cheville. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin
Etienne Herjean, sorti dès la 15ème minute pour une blessure sérieuse à la cheville. / © Pierre Gauthier - France 3 Limousin


Mais les locaux ne paniquent pas, et recollent grâce à deux pénalités de Samuel Marques. 3-7, puis 6-7 à la 21e.

Lapeyre, très bon ce soir, tente beaucoup, mais entre passes approximatives et en-avants, le CAB a du mal à concrétiser. Jusqu'à la 35e. Réduit à 14 après le carton jaune reçu par Victor Moreaux, le C.O plie et finit par rompre, un essai de pénalité après une pénaltouche et un groupé pénétrant efficace, comme aux plus belles heures! 13-7.

Benjamin Urdapilleta manque une pénalité. Marques, lui, est en réussite et parvient à creuser l'écart après la sirène. 16-7 à la pause, le CAB mène de 9 points, une situation inédite cette saison.


Une seconde période débridée

Dès le retour des vestiaires, les Brivistes sont récompensés de leurs belles intentions. Après plusieurs temps de jeu, Mike Tadjer lance Sisa Koyamaibole qui fait parler sa puissance et décale Tasi Luafutu pour le 2ème essai des siens, 21-7.



Les 9556 spectateurs du Stadium respirent, mais les Tarnais n'ont pas battu Clermont la semaine précédente avec exactement la même équipe pour rien. L'ancien Briviste Julien Caminati va s'y reprendre à deux fois. Son premier essai en coin est logiquement refusé pour un pied en touche. Mais à l'heure de jeu, le fantasque ailier se rappelle au bon souvenir de la cité gaillarde en transformant une offrande de Siteveni Mafi, 21-12.

Heureusement pour les Corréziens, les Castrais sont toujours aussi indisciplinés, et Marques toujours aussi adroit. Deux nouvelles pénalités plus tard, le CAB reprend le large, 24-12, puis 27-12 à la 72e.

Après avoir autant galéré en ce début de saison, il était écrit que les Brivistes devaient encore souffrir pour s'offrir leur premier succès. A la 75e, Dumora signe ainsi un doublé, un essai validé après une curieuse volte-face de l'arbitre de touche, 27-19.


On va même continuer de trembler sur les rives de la Corrèze puisqu' Urdapilleta rentre une pénalité à la 78e, 27-22. Le Castres Olympique est revenu dans le bonus défensif et aura même une balle de match dans les 22m brivistes. Mais les locaux la voulaient trop, cette première victoire. La défense tient, 27-22 score final, énorme ouf de soulagement pour toute une ville.


Un championnat relancé


Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, les Brivistes auront noté avec une certaine satisfaction les défaites à domicile de leurs deux principaux concurrents dans la course au maintien. Oyonnax s'incline contre Pau, Agen face à Lyon. Le CAB est toujours dernier avec 5 points, mais ne compte plus qu'1 point de retard sur Agen et 2 sur Oyonnax: le match à trois est bien lancé!

Après 10 jours agités à Brive, entre départ volontaire de Philippe Carbonneau et annonce de la future absence (1 mois) pour raison médicale de Nicolas Godignon, ce succès va ramener de la sérénité. C'est aussi le premier pour Jean-Baptiste Péjoine et Sébastien Bonnet dans leurs nouvelles fonctions au club.



Prochain rendez-vous en Top14, le 28 octobre à Toulon. En attendant, place au Challenge Européen. 


Bonus: revivez l'avant-match, avec notamment la haie d'honneur des supporters brivistes à l'arrivée des joueurs au Stadium.


 

Sur le même sujet

Jacobo Gonzalez Arnao Campos, Consul d'Espagne à Bordeaux

Près de chez vous

Les + Lus