Lycée Danton de Brive : sécurité renforcée après l'agression d'une enseignante

Mercredi 13 septembre 2017, présence policière au lycée Danton de Brive au lendemain de l'agression d'une enseignante. / © France 3 Limousin - Mathilde Brazeau
Mercredi 13 septembre 2017, présence policière au lycée Danton de Brive au lendemain de l'agression d'une enseignante. / © France 3 Limousin - Mathilde Brazeau

Au lendemain de l'agression d'une enseignante au lycée Danton de Brive (Corrèze), la sécurité de l'établissement sera renforcée, a-t-on appris ce mercredi 13 septembre 2017 auprès de rectorat. Des moyens ponctuels mais également des systèmes de protection pérennes seront mis en place. 

Par Hélène Abalo

Le Parquet a été saisi et une enquête judiciaire ouverte au lendemain l'agression d'un professeur au lycée Danton de Brive. Le proviseur et l’enseignante, accompagnée par l’établissement, ont chacun déposé plainte ce 13 septembre 2017. Une cellule d'écoute a été mise en place pour accompagner les élèves et les membres de l'équipe éducative qui en manifesteraient le besoin. L'auteur de l'agression, qui a agi masqué, est toujours en fuite. 

Sécurité renforcée

Au lendemain de cette agression, ce matin, une présence policière a été mise en place aux abords de l'établissement. Ce dispositif restera actif à des horaires précis déterminés par l'établissement, les services de la préfecture de la police nationale. 

Une délégation du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine s'est rendue sur place. Des mesures de sécurité pérennes ont été décidées : des travaux vont être engagés à partir du 18 septembre pour permettre la sécurisation de l'accès au niveau de l'accueil du lycée : les entrées seront filtrées. Dans un second temps, "un système de vidéo-protection sera également installé, ainsi qu’une alarme anti-intrusion."



Dans son  communiqué, le rectorat précise que "le recteur d’académie, Daniel Auverlot, le président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, le vice-président en charge de l’éducation et des lycées, Jean-Louis Nembrini, condamnent fermement cette agression et assurent l’ensemble des membres de la communauté éducative de leur entier soutien."



A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Marie Guénard dans le 12/13 en Poitou-Charentes

Près de chez vous

Les + Lus