Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Le prix du Polar SNCF 2017 décerné au romancier corrézien Franck Bouysse pour “Grossir le ciel”

Le roman noir du corrézien Franck Bouysse a reçu le prix du Polar SNCF 2017 / © La Manufacture de Livres
Le roman noir du corrézien Franck Bouysse a reçu le prix du Polar SNCF 2017 / © La Manufacture de Livres

Grossir le ciel collectionne les prix littéraires. Le roman noir du corrézien Franck Bouysse vient de d'obtenir le prix du Polar SNCF 2017, c'est la 8e disctinction pour cette histoire qui séduit les lecteurs, et qui inspire le cinéma, une adaptation sur grand écran est en cours.

Par Christophe Bodin

Le roman de Franck Bouysse Grossir le ciel a reçu jeudi 15 juin 2017 le prix du Polar 2017 SNCF. Sur les 5 auteurs en compétition cette année, 3 américains et de 2 français, c'est le romancier corrézien qui a emporté l'adhésion du public. Ils étaient cette année 32 000 votants précise la SCNF. Une nouvelle distinction qui s'ajoute aux autres prix littéraires pour ce livre, le 8e à ce jour.

J'écris pour moi, ce n'est pas un truc pour les lecteurs, c'est égoïste


Pour son auteur, c'est pourtant "toujours une surprise".  Franck Bouysse, joint par téléphone, se dit "très honoré de ce prix du Polar SNCF, sacrément fier que ce livre touche le public". Il ajoute que lors de l'écriture de ce roman il ne "croyais absolument pas que deux paysans, un chien et de la neige dans les Cévennes ça intéresserais les gens". "J'écris pour moi, ce n'est pas un truc pour les lecteurs, c'est égoïste. Quand l'égoïsme est partagé c'est formidable".

Ce roman Grossir le ciel est en train de vivre plusieurs vies. Publié à l'origine par la Manufacture de Livres, il a également été édité par le Livre de Poche, où le tirage atteint déjà 60 000 exemplaires. Un chiffre qui devrait grossir avec ce nouveau prix littéraire. Par ailleurs, le polar a été traduit en italien, et il le sera bientôt en allemand et en anglais.

Le temps du cinéma est tellement différent de celui de l'écriture. Je ne sais pas ce que cela va donner.


Une histoire et des mots promis aussi à devenir des images et des dialogues : une adaptation sur grand écran est en cours. Jacques Sotty en signera le scénario et Christophe Ali la réalisation, son dernier film, un thriller, La volante, avec Nathalie Baye, est sorti en 2015. Pour Franck Bouysse, le monde du cinéma est une complète découverte. "Le temps du cinéma est tellement différent de celui de l'écriture. Je ne sais pas ce que cela va donner. Pour moi, tant que ce n'est pas terminé, cela n'existe pas. Dans cette adaptation, je fais une totale confiance au scénariste et au réalisateur, je me ferai mon opinion à la fin."

Diplômé de biologie végétale, Franck Bouysse est formateur en horticulture à Aixe-sur-Vienne, près de Limoges. Il écrit depuis toujours mais son premier roman L'entomologiste n'a été publié qu'en 2008. Depuis la littérature prend une place grandissante dans le quotidien de ce lève-tôt : "généralement vers 5h du matin. Je lis durant une heure environ, puis je me mets à écrire".

Je ne m'attendais pas à ce succès, ça m'est tombé dessus

Ce polar, Grossir le ciel, a été le premier publié par une maison parisienne. Il a mis un coup d'accelérateur à la carrière littéraire de l'enseignant. A la question allez-vous vous consacrer entièrement à la littérature à l'avenir ? L'écrivain s'interroge. "Je ne sais pas encore. C'est vrai que mon emploi du temps se réduit. On va voir. Je ne m'attendais pas à ce succès, ça m'est tombé dessus". 

Grossir le ciel est le premier livre d'une quadrilogie, dans cette histoire, l'action se déroule en hiver. Plateau, déjà paru se trame à l'automne, Glaise, qui va sortir prochainement, jouera sa partition en été. Le dernier ouvrage de cet ensemble aura donc pour saison le printemps, son écriture est en cours. 

Sur le même sujet

Landes : La Leyre a refait son lit

Près de chez vous

Les + Lus