Corrèze : Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle, 39 habitants, inaugure une Place de la Paix

Une place de la paix a été inaugurée à St Bonnet les Tours de Merle (19) le 18 mars 2017 / © F3 Limousin / C. Descubes
Une place de la paix a été inaugurée à St Bonnet les Tours de Merle (19) le 18 mars 2017 / © F3 Limousin / C. Descubes

L'une des plus petites communes de France, Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle, 39 habitants, en Corrèze a inauguré une "place de la paix" le 18 mars 2017 à l'occasion du 55 ème anniversaire de la fin de la Guerre d'Algérie. Le maire a souhaité envoyer un message "aux vivants".

Par Annaick Demars

Le samedi 18 mars 2017 à 10h, l’actuelle place de l’église de St Bonnet-les-Tours-de-Merle a été rebaptisée officiellement « Place de la Paix » à l'occasion du 55 ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie (le 18 mars 1962 marque la signature des accords d'Evian). 

L'inauguration a réuni plus d'une centaine de personnes / © F3 Limousin / C. Descubes
L'inauguration a réuni plus d'une centaine de personnes / © F3 Limousin / C. Descubes



Le maire de la commune (l’une des plus petites de France avec ses 39 habitants) Jean-Michel Teulière a voulu délivrer un message aux vivants : 
« J’ai quelque chose à dire aux vivants, a-t-il déclaré, jusqu’alors les commémorations ne s’adressaient qu’à une liste de morts… tant qu’ils sont encore debout, je souhaite leur exprimer ma gratitude et leur dire qu’ils ont participé à une guerre, la dernière que la France ait connue ! »

Cette célébration a réuni les maires voisins de Goulles, de St Julien le Pèlerin, l’association intercommunale des anciens combattants, 50 porte-drapeaux de la Fnaca Corrèze, le Président du Cercle Algérianiste du Limousin (représentant des pieds-noirs et harkis), ainsi que des représentants de l'Etat.

De nombreux élus et représentants des collectivités étaient présents (le maire Jean-Michel Teulière porte l'écharpe tricolore) / © F3 Limousin / C. Descubes
De nombreux élus et représentants des collectivités étaient présents (le maire Jean-Michel Teulière porte l'écharpe tricolore) / © F3 Limousin / C. Descubes


A cette occasion, deux oeuvres artistiques originales ont été installées sur la place du village et dévoilées au public.
  •  L’une est l’oeuvre de Marc Petit, artiste haut-viennois, consacré par ses pairs en 2016 comme le plus grand sculpteur vivant au monde (sondage réalisé auprès d’un millier de galeristes, artistes et collectionneurs par la revue « Miroir de l’art »).
  • L’autre a été réalisée par Bertrand Cholet (plaque de la place en ardoise locale, verrerie d’art (traditions des verriers de la Cère) et plaque en porcelaine de Limoges peinte en relation avec la paix qui unit désormais la France à l’Algérie.
Il s'agit sans doute de l'une des dernières manifestations organisée par la commune qui, étant donné sa très petite taille, devrait bientôt fusionner avec une autre.

PEU D'HABITANTS MAIS BEAUCOUP D'INITIATIVES !

Malgré sa petite taille et ses -seulement- 39 habitants, Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle, petite cité perchée sur les plateaux de Xaintrie en Corrèze est à l'origine de plusieurs initiatives originales, comme un cimetière paysager "zéro pesticide", récemment primé par l’Unesco et par le Ministère de l’environnement. Il a été entièrement réalisé bénévolement par sa population et accueille deux oeuvres artistiques. 
Deux autres oeuvres ont également été installées dans le bourg (l’arbre occitan) et le long d’un chemin de randonnée (Croix de Laval).

Sur le même sujet

Dordogne : une pension pour des chevaux retraités de la police anglaise

Près de chez vous

Les + Lus