Égletons : les GM&S d'un côté, Emmanuel Macron de l'autre...

© Annaïck Demars / France 3 Limousin
© Annaïck Demars / France 3 Limousin

Emmanuel Macron était en visite à Egletons ce mercredi 4 octobre 2017. Le chef de l'État est venu évoquer la formation professionnelle à l'école d'Application aux Métiers des Travaux Publics. A l'extérieur, des élus de la Creuse et des salariés de GM&S ont été accueillis avec des gaz lacrymogènes. 

Par Hélène Abalo

Emmanuel Macron était en visite en Corrèze mercredi 4 octobre 2017. Le chef de l'État est venu inauguré le nouveau campus de l'EATP, l'école d'application aux métiers des travaux publics. Un déplacement axée sur la formation professionnelle. A l'extérieur du site, la situation était plus tendue : les salariés de GM&S et des élus creusois avaient fait le déplacement, espérant rencontrer le président. Mais le face à face ne fut pas celui escompté : ce sont les gendarmes mobiles qui les ont accueillis... avec des bombes lacrymogènes. 

"On ne lâchera rien"

Le cortège dans lequel se trouvaient des salariés de GMD mais aussi des employés de GM&S licenciés ainsi que de nombreux élus creusois. Tous déplorent l'accueil qui leur a été reservé. "C'est déplorable. Je suis élu depuis 1983 et c'est la première fois que je suis victime de tels événements" nous confie  Jean-François Muguay, maire de La Souterraine. 

Macron à Égletons : altercation entre les GM&S et les gendarmes
Réaction de Jean-François Muguay, maire de La Souterraine (Creuse). Il était dans le cortège qui s'est heurté aux forces de l'ordre à Égletons (Corrèze) le 4 octobre 2017. - Julie Radenac et Eloïsa Patricio
Pour Yann Augras, délégué CGT de GM&S, c'est l'incompréhension.: "Les maires de la République ont été traités comme des moins que rien.  On a compris qui était à la tête de la France. Ce n'est pas un gars de dialogue mais quelqu'un qui va faire passer les choses en force."

E.Macron à Égletons : réaction des GM&S
Réaction de Yann Augras, responsable CGT de l'entreprise GM&S, après le face à face avec les gendarmes mobiles le 4 october 2017 à l'occasion de la visite d'E.Macron - Julie Radenac & Eloïsa Patricio

La rencontre n'a donc pas eu lieu. Les GM&S et les élus restent mobilisés pour l'avenir des 156 licenciés dans le cadre du plan de reprise de GM&S par GMD, sur l'avenir du bassin d'emploi de La Souterraine et veulent obtenir des garanties sur la reconversion de ceux qui ont perdu leur travail. Les représentants du personnel envisagent prochainement d'autres actions. 

La bataille de la formation



Emmanuel Macron n'a donc pas rencontré les GM&S et s'est concentré sur le thème de son déplacement : la formation professionnelle et l'apprentissage. 

Emmanuel Macron à Égletons
Le chef de l'État s'exprime sur l'apprentissage. Il était en visite en Corrèze le 4 octrobre 2017 - France 3

"L'apprentissage devient une filière d'excellence, dans toutes les professions, tous les métiers. L'État a investi 10 millions d'euros et va continuer à investir" promet Emmanuel Macron. Le président de la République a inauguré le nouveau campus de l'EATP, échangé avec des élèves, assisté à une démonstration de simulateur d'engins de chantier avant de tenir une table ronde en fin d'après-midi. 

Partie 1 

Partie 2 


Les premières réactions après la table ronde

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L'indépendance de la Catalogne en questions... au Pays basque

Près de chez vous

Les + Lus