Patrouilleur d'autoroute : un métier à risque

Sur les autoroutes, les patrouilleurs veillent sur la sécurité des automobilistes et sur la propreté des tronçons dont ils ont la charge. Un métier dangereux : depuis le début de l'année, 32 fourgons de patrouilleurs ont été percutés sur le réseau Vinci.  

Sur l'autoroute le patrouilleur a la charge de la sécurité et de la propreté d'un tronçon. Un métier à risques : depuis le début de l'année 32 fourgons de patrouilleurs ont été percutés sur le réseau Vinci autoroutes. Intervenant dans le reportage : Vincent Passot, patrouilleur sur l'A89 ©France 3 Limousin
Sur l'autoroute A89, en Corrèze, les premiers vacanciers profitent de cette fin de printemps ensoleillé pour prendre la route, et la circulation est multipliée par deux ou trois. 

Pour les patrouilleurs, ça représente plus de vigilance encore : sur la propreté sur les aires, sur les objets tombés sur les voies, sur les appels d'automobilistes en détresse, arrêtés pour cause de panne. 

Un danger permanent


Et à chacun de leur déplacement, à chacune de leur intervention les patrouilleurs restent extrêmement prudents : depuis le début de l'année, 32 de leurs fourgons ont été percutés sur le réseau Vinci Autoroutes, heureusement sans faire de victimes. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute a89 sécurité routière
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter