Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

La naissance des écoles de sages-femmes

Une thèse d'histoire sur la "Naissance des écoles de sages-femmes"
Gros plan sur une profession devenue incontournable dans l'accompagnement des naissances : les sages-femmes. Intervenantes : Nathalie Sage-Pranchère - historienne, Agnès Baraille, sage-femme enseignante. - France 3 Limousin  - Gwenola Bériou Nassuf Djailani

Une historienne s'est penchée sur le métier de sage-femme. Nathalie Sage-Pranchère en a fait le sujet de sa thèse : "La naissance des écoles de sages-femmes". Une formation qui se formalise au début du 19e siècle et qui n'a cessé depuis de complexifier.

Par Christophe Bodin

Nathalie Sage-Pranchère est corrézienne, et c'est à Tulle qu'elle a démarré sa thèse d'histoire. Dans les archives de la ville, elle retrouve l'histoire oubliée de la première école de sages-femmes du département, en 1834.
A partir de cette histoire particulière, l'historienne va s'intéresser à l'histoire de ce métier sur l'ensemble de la France.

On passe de sages-femmes qui étaient des matrones, c'est-à-dire qui accompagnaient les femmes enceintes et les accouchaient parce qu'elles-mêmes avaient eu des enfants, à des femmes qui accompagnent d'autres femmes parce qu'elles ont un savoir scientifique


Son travail  de recherches va se concentrer entre la fin du 18e siècle et le début du 20e. Une époque charnière qui va voir la transformation progressive de ce métier. Au départ exercé par des femmes qui partagent leur expérience de l'accouchement, il va être ensuite pratiqué par des femmes formées spécifiquement pour ce métier.

Aujourd'hui, le métier de sage-femme est devenu beaucoup plus technique qu'autrefois. La formation s'étale sur 5 ans. C'est deux fois plus qu'au 19e siècle. A l'école de sages-femmes de Limoges, 20 personnes sont diplomées chaque année.

Nathalie Sage-Pranchère soutiendra sa thèse de doctorat "La naissance des écoles de sages-femmes" au conseil départemental de Corrèze, vendredi 14 avril 2017.

 


Sur le même sujet

Législatives : top départ pour le dépôt des listes des candidats

Près de chez vous

Les + Lus