Tracts provocateurs à Tulle : le Parti de la France dans la ligne de mire

© M.Brazeau - F3Limousin
© M.Brazeau - F3Limousin

Dans la nuit du 8 au 9 juin 2015, des affiches provocatrices et xénophobes ont été collées dans les rues de la ville, juste avant la venue de François Hollande. Des actions revendiquées et assumées par des membres du Parti de la France. Qui sont ces militants en Limousin ? Eléments de réponse.

Par Mathilde Brazeau & Hélène Messang

La mairie de Tulle a pris la décision de saisir la justice après le collage sauvage d'affiches à caractère xénophobe dans les rues de la ville dans la nuit du 8 au 9 juin 2015. Des actes condamnés par la majorité du conseil municipal. Il faut dire que ces stickers ont été apposés quelques heures avant la venue de François Hollande pour l'hommage aux pendus du 9 juin 1944.
Une action assumée par le Parti de la France, comme en atteste par exemple, ces messages postés sur internet : 

 / © capture écran Facebook
/ © capture écran Facebook

Ce mardi 9 juin sera marqué par la présence de François Hollande en Corrèze à Tulle. Venu polir encore une fois de plus son image à travers les malheurs qu’a pu connaitre notre pays (…) Nous remercions nos militants, de plus en plus nombreux d’ailleurs, pour leur action/collage"





 



Un mouvement qui s'amplifie ?

Le Parti de la France, présidé par Carl Lang, semble prendre de l'ampleur en Limousin. Une chargée de mission aurait été récemment nommée en Corrèze. Il s'agit de Marie-Thérese Roche, qui en 2014 avait tenté de monter une liste Front National pour les municipales à Brive. Elle est, comme le rappelle cet article de "La Montagne", connue pour son engagement contre la loi sur le mariage pour tous. Le message officiel de sa nomination a été supprimé le 10 juin 2015 du site internet du parti mais on en retrouve trace ici : 




Nous n'avons pas réussi à joindre la principale intéressée.

Depuis mars 2014, une section PDF en Limousin est née sur internet sur le site pdf-limousin.fr mais il est peu actif. C'est sur les réseaux sociaux que les messages sont le plus souvent relayés.  
Les actions menées dans la nuit du 8 au 9 juin 2015 ont été l'occasion pour le PDF de faire parler de lui et la plainte de la mairie de Tulle les fait réagir ce 11 juin au matin. 

"Les militants du Parti de la France n'ont pourtant fait qu'exprimer la voix de la nouvelle résistance nationale en usant de leur droit à la liberté d'expression, qui tient tant à cœur à notre Président de la République depuis le 11 janvier"; peut-on lire sur le blog du Secrétaire général du Parti de France. 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Saint Maixent, un garage solidaire pour faire baisser la facture

Près de chez vous

Les + Lus