Un nouvel outil pour la chirurgie urologique à Brive et à Tulle

Les Hôpitaux de Brive et de Tulle acquièrent un laser dernière génération / COMMUNIQUE DE PRESSE / Réf : 00002/SB/CR
Les Hôpitaux de Brive et de Tulle acquièrent un laser dernière génération / COMMUNIQUE DE PRESSE / Réf : 00002/SB/CR

Les hôpitaux de Brive et Tulle acquièrent un laser dernière génération pour traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate

Par Emmanuel Braud

Le laser Green Light 180 watts dernière génération vient d'arriver en Corrèze. C'est la dernière acquisition de pointe réalisée conjointement par les hôpitaux de Tulle et de Brive.
Cet outil permet une technique chirurgicale peu agressive et invasive, afin d’éviter ou de diminuer nettement les risques hémorragiques lors du traitement de
l’hypertrophie bénigne.
Cette pathologie touche un homme sur deux après 50 ans. Elle se manifeste par des troubles mictionnels à type de pollakiurie nocturne (envie d’uriner souvent la nuit), gêne mictionnelle avec jet faible, des mictions par à-coups et la sensation de ne pas vider complètement la vessie.
Après échec d’un traitement médical, on peut proposer un traitement chirurgical : soit la résection endoscopique de la prostate, soit l’adénomectomie prostatique.

Vos commentaires

Sur le même sujet

Ces parlementaires qui emploient un enfant ou un conjoint

Actualités locales

Les + Lus